mis à jour le

Pour des subventions au profit des agriculteurs

Les subventions pour les produits de large consommation pèsent lourd sur le budget de l'Etat. Selon les propos du ministre du Commerce, Mustapha Benbada, les céréales et le lait absorbent 80% des mobilisations au titre des subventions. C'est à ce titre que le ministre a rappelé qu'un groupe de travail interministériel planche actuellement au niveau du ministère des Finances sur la rationalisation des subventions. Réagissant aux propos du ministre, le président de la CIPA, Abdelouahab Ziani, a estimé, en marge du colloque sur la sécurité alimentaire organisé par le FCE, que les subventions devraient désormais bénéficier aux agriculteurs et éleveurs et non plus aux transformateurs. Il a indiqué que dans le cas de la filière «lait», les subventions accordées aux transformateurs de lait importé sont parfois détournées par ces derniers au profit de produits dérivés. Et d'ajouter que dans ces cas précis, ils devraient perdre leurs subventions. M. Ziani a aussi précisé qu'en 2015, les subventions de l'UE accordées aux agriculteurs européens cesseraient, ce qui induirait une baisse des productions agricoles et aurait un impact sur l'offre et, par ricochet, sur les prix. Le président de la CIPA estime dans ce sens que cela devrait pousser les pouvoirs publics à réfléchir dans la mesure où ils devraient réorienter les subventions au profit des producteurs et libérer les initiatives et les terres.

subventions

AFP

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

Med Dhia Hammami

Tentative d’immersion dans la boite noire des subventions de l’énergie

Tentative d’immersion dans la boite noire des subventions de l’énergie

AFP

Soudan: Béchir défend la levée des subventions sur les carburants

Soudan: Béchir défend la levée des subventions sur les carburants

agriculteurs

AFP

Nigeria: au moins 16 morts dans des violences entre éleveurs et agriculteurs

Nigeria: au moins 16 morts dans des violences entre éleveurs et agriculteurs

AFP

Dans le centre du Nigeria, agriculteurs et éleveurs "ne peuvent plus" vivre ensemble

Dans le centre du Nigeria, agriculteurs et éleveurs "ne peuvent plus" vivre ensemble

AFP

A Gboko, au Nigeria, "la loi de la jungle" prévaut entre agriculteurs et éleveurs

A Gboko, au Nigeria, "la loi de la jungle" prévaut entre agriculteurs et éleveurs