mis à jour le

Soldat français au Mali le 6 avril 2013. REUTERS/Luc Gnago
Soldat français au Mali le 6 avril 2013. REUTERS/Luc Gnago

La France retire ses premiers soldats du Mali

Une centaine de soldats ont quitté le pays et font étape à Chypre avant de revenir en France.

 

Les premières unités de l'armée française, soit une centaine d'hommes, ont été retirées du Mali et sont arrivées lundi 8 avril à Paphos, à Chypre, a annoncé à Paris l'état-major des armés.

Les soldats désengagés doivent passer trois jours dans un hôtel de Paphos où séjournent habituellement les militaires français de retour d'opérations, avant de regagner la France. Les militaires français déployés au Mali étaient un peu plus de 4 000 avant ce premier retrait.

Le Président François Hollande avait annoncé le début du retrait français avant la fin avril, et l'effectif français devrait être ramené à 2 000 hommes en juillet.

Les premier éléments désengagés appartiennent à des unités parachutistes qui étaient déployées dans la région de Tessalit, dans le nord-est du Mali, où ont eu lieu de violents combats fin-février contre les groupes islamistes armés, a précisé le porte-parole de l'état-major, le colonel Thierry Burkhard. Ils ont gagné Chypre après un passage par Abidjan, pour une remise en condition des matériels.

Paris a par ailleurs proposé la semaine dernière aux Nations-Unies et au gouvernement malien de maintenir au Mali de façon «permanente» une «force d'appui» d'environ un millier de soldats «pour lutter contre le terrorisme».

L'opération militaire française, qui a débuté le 11 janvier, a permis de démanteler les structures des groupes islamistes armés et provoqué de lourdes pertes parmi les jihadistes qui occupaient le nord du Mali.

Avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

France

AFP

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

Une émission de France 24 en arabe interdite au Maroc

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Sahel: la France propose

Sahel: la France propose

soldats

AFP

RDC: 4 miliciens et 2 soldats tués dans des combats dans l'est

RDC: 4 miliciens et 2 soldats tués dans des combats dans l'est

AFP

Centrafrique: l'ONU discute avec Brazzaville du retrait des soldats congolais

Centrafrique: l'ONU discute avec Brazzaville du retrait des soldats congolais

AFP

Mali: cinq soldats maliens tués dans une attaque contre l'armée

Mali: cinq soldats maliens tués dans une attaque contre l'armée

retrait

AFP

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario

AFP

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

Le retrait de l'Afrique du Sud de la CPI "inconstitutionnel"

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"