mis à jour le

Trafic international de cocaïne : L’espagnol en prison pour 10 ans

La Cour d'assises de Dakar a statué sur le sort de Manuel Franconetti Porras, un espagnol inculpé de trafic international de cocaïne. Né le 5 juillet 1970, en Espagne et père de deux enfants, il ne verra pas sa famille de sitôt, vu qu'il a pris 10 de prison, hier.


Les faits pour lesquels l'Espagnol comparaissait remontent au 28 mai 2009. Ce jour-là, les policiers de l'Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) ont procédé à un contrôle par ciblage des passagers d'un vol de la compagnie Turkish Airlines, en provenance d'Amérique du Sud. Ils ont ainsi interpelé Manuel Franconetti Porras. Une fouille du corps de celui-ci leur a permis de découvrir, sous ses vêtements, un paquet en forme de gaine bien scotché à sa ceinture, contenant une substance blanche d'un poids de 2.400 grammes. Après analyse, le produit se révélait être de la cocaïne. Mis sous mandat de dépôt le 10 juin 2009, pour trafic international de cocaïne, à la barre, Manuel Franconetti Porras a reconnu les faits dans les moindres détails. Il dira qu'un certain José, un compatriote, l'a mis en rapport avec un Nigérian du nom de Tony à Sao Paulo qui lui a remis la drogue et 300 euros comme argent de poche. Poursuivant, il ajoutera avoir refusé de transporter la drogue, quand le gars lui a proposé cela, la première fois. Mais, à la troisième demande, il a cédé et devait après une semaine à Sao Paulo, amener la cocaïne sur Dakar, moyennant la somme de 6.000 euros (3,9 millions de francs). «Je regrette, je n'aurais jamais agi de la sorte, si c'était à refaire», dira-t-il, défait. «On ne doit pas baisser les bras. L'Afrique de l'Ouest a un taux de prévalence de consommation de drogue de 12 %, contrairement au reste du monde où il se situe à 4 %, selon le dernier rapport de l'ONUDC», soulignera l'avocat général Madiaw Diaw, lors de son réquisitoire. Pour lui, les faits sont constants : Manuel a délibérément choisi de transporter la drogue. Aussi, a-t-il requis 20 ans de travaux et 360 millions de francs d'amende. «Mon client est une proie facile, qui était dans le besoin, contraint à payer une pension alimentaire de 150 Euros, alors qu'il ne travaillait plus», plaidera l'avocat de la défense, disant au juge que sa compréhension est nécessaire pour cet individu qui a perdu son travail, parfois obligé de faire les poubelles pour se nourrir. Convaincu que le condamner à 20 ans ne réglerait pas les choses, il implorera la clémence de la cour qui infligera une peine de 10 ans au trafiquant Franconetti Porras et une amende de 360 millions francs CFA.
Fanta DIALLO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

trafic

AFP

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé

Bénin: l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon impliqué dans un trafic de drogue présumé

AFP

Kenya: libération conditionnelle d'un Britannique accusé de trafic de cocaïne

Kenya: libération conditionnelle d'un Britannique accusé de trafic de cocaïne

AFP

Kenya: un "baron" du trafic d'ivoire condamné

Kenya: un "baron" du trafic d'ivoire condamné

cocaïne

AFP

Kenya: l'aristocrate et le tribunal devant 100 mystérieux kilos de cocaïne

Kenya: l'aristocrate et le tribunal devant 100 mystérieux kilos de cocaïne

Actualités

Trafic de drogue : Saisie record de 12 kg de cocaïne pure

Trafic de drogue : Saisie record de 12 kg de cocaïne pure

AFP

Ghana: saisie de 400 kilos de cocaïne sur un navire du Guyana

Ghana: saisie de 400 kilos de cocaïne sur un navire du Guyana

prison

AFP

En Gambie, répression politique avant la présidentielle

En Gambie, répression politique avant la présidentielle

Football

Samuel Eto'o est-il définitivement hors-jeu?

Samuel Eto'o est-il définitivement hors-jeu?

AFP

Pratiques sexuelles "nuisibles": prison pour un séropositif malawite

Pratiques sexuelles "nuisibles": prison pour un séropositif malawite