mis à jour le

Thiès Un berger tue l’amant de sa femme et écope de 10 ans de travaux forcés

La cour d'assises de Thiès a reconnu lundi l'inculpé Aliou Ka coupable de meurtre, le condamnant à 10 ans de travaux forcés.
Placé sous mandat de dépôt depuis août 2008, l'accusé, âgé de 24 ans, devra aussi payer la somme de cinq millions de francs CFA de dommages et intérêts au père de la victime qui était présent à la barre. C'est le 11 août 2008 que le chef de village de Baïla informe la brigade de Taïf dans la région de Diourbel de la mort de Mbaye Sow suite à une bagarre l'ayant opposé à Aliou Ka alias Ibrahima. Arrivés sur les lieux du drame, les enquêteurs parviennent à retrouver le corps sans vie de la victime, gisant dans une marre de sang sur des herbes, ce qui selon le rapport d'enquête démontre l'aprêté de la bagarre. Le certificat de genre de mort établi fait état de plaie latéro-cervicale droite avec section des veines jugulaires et de la carotide.
L'enquête a permis de déterminer le mobile du crime, lequel est lié au fait qu'Aliou Ka soupçonnait la victime Mbaye Sow d'avoir une liaison avec sa femme. Tout bascule lorsque l'accusé surprend sa femme en compagnie de la victime. Une vive altercation éclate alors, entre Aliou Ka et Mbaye Sow. Mais elle finit en drame, car l'époux met fin aux jours de celui qu'il pensait être un amant de sa femme. Interrogé par les enquêteurs, l'accusé déclare que la victime fréquentait sa femme depuis deux ans. Il indique avoir averti sa famille de ses agissements, mais en vain. Il confie aux enquêteurs que la victime, qui était l'amant de son épouse, demandait à cette dernière de lui apporter son repas en pleine brousse. Et c'est là-bas, dit-il, qu'ils se rencontraient. Toutefois, les parents de la victime, interrogés, ont tous nié les affirmations de l'accusé. Ils ont soutenu n'avoir jamais été approchés par l'accusé pour une quelconque dénonciation de soupçon d'adultère avec sa femme. A la barre, l'accusé a reconnu avoir donné un coup mortel à la victime suite à une bagarre qui les a opposés et qui a viré au drame. Mais il a souligné qu'il n'avait pas l'intention de mettre fin à sa vie. L'avocat général Betrand Coly estime que l'accusé est bel et bien coupable de meurtre sur la victime Mbaye Sow, qu'il soupçonnait être un amant de sa femme. Il a évoqué un crime passionnel survenu après des soupçons d'une liaison amoureuse. Il en conclut que l'accusé ne peut pas bénéficier de circonstances atténuantes et a du coup requis 20 ans de travaux forcés à son encontre. Les avocats de la défense ont tenté en vain de tirer leur client d'affaire, en plaidant l'excuse de provocation et les coups et blessures ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Mais à l'arrivée, la cour d'assises de Thiès a déclaré Aliou Ka coupable de meurtre et l'a condamné à 10 ans de travaux forcés ainsi qu'à une amende de 5 millions de francs CFA à payer au père de la victime.
Aps

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Thiès

Abdoulaye Cyprien DIEDOUM

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Moussa Keita

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

La rédaction

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...

femme

AFP

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

AFP

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

Kenya: une femme accouche devant son bureau de vote

AFP

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage

Zimbabwe: la femme de Mugabe l'encourage