mis à jour le

“A Marseille, on m'a obligé à partir”

C'est avec un c½ur noué que le milieu du terrain burkinabè, Charles Kaboré nous a parlé au téléphone. Celui qui évoluait juste avant la trêve à l'Olympique de Marseille a voulu clarifier les choses sur les causes réelles de son départ de la cité phocéenne. En proie à des problèmes financiers, l'OM était obligé de dégraisser le mammouth. C'est ainsi que les plus gros salaires du club sont mis sur le marché des transferts contre leur gré. Sont de ceux-là, le Burkinabè Charles Kaboré, qui évoluait dans cette (...) - Point de vue

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre