mis à jour le

LIGUE DES CHAMPIONS ORANGE/E.S.SÉTIF # ASFA-Y : 4-2

L'ASFA-Y a dit adieu à la Ligue des champions Orange le vendredi 5 avril 2013 au stade du 8-Mai 1945 devant l'Entente sportive de Sétif. Les "Jaune et vert'' ont été battus au match-retour par le score de 4 buts à 2. Au match-aller au stade du 4-Août, il y a trois semaines, le représentant burkinabè s'était imposé par la marque de 2 à 1.

C'était écrit. L'ASFA-Y ne pouvait pas se qualifier vendredi dernier à Sétif. Une élimination en 2011 face à l'Entente sportive de Sétif, une autre devant l'ASO Chlef en 2012, une troisième de nouveau face à l'E.S.Sétif cette année, en campagnes africaines, à la même étape de la compétition (16es de finale) et toujours sur les équipes algériennes. A chaque fois, sans démériter, les "Jaune et vert'' ont réitéré le même style de jeu, des occasions avec le même résultat au final : l'élimination prématurée. A Sétif, ce sont encore les Algériens, comme à Ouagadougou, qui se sont montrés plus menaçants en début de partie. Et c'est Mohamed Aoudia qui a encore ouvert le score mais cette fois-ci après 24 minutes de jeu. Et c'est à cet instant là que commence la domination nette de l'Entente sportive. Circulation de balle très rapide avec une mobilité parfaite des joueurs sur l'aire de jeu et quelques belles transversales, telle était la physionomie du jeu de l'équipe algérienne avec une rage de vaincre. A six minutes de la pause, Laid Madouni double la mise pour son équipe, portant le score à 2 à 0 pour l'Entente.

De retour des vestiaires, les Algériens maintiennent la pression avec la complicité d'un milieu sans âme de l'ASFA-Y. Et c'est la défense burkinabè qui continue de souffrir. Sur une offensive sérieuse de l'Entente, Khaled Gourmi reprend imparablement de la tête (51e) pour corser l'addition. Le coach Cheick Oumar Koné fait deux remplacements. Oumarou Nébié et Yacouba Ouédraogo font leur entrée. Des changements qui transforment qualitativement le jeu de l'ASFA-Y mais qui n'empêchent pas l'Entente d'inscrire un quatrième but (60e) par Laid Madouni qui signe son doublé de la soirée. En ce moment précis, la messe était dite pour l'ASFA-Y. Pour les "Jaune et vert'', il faut vraiment se jeter dans la bataille car ils n'avaient plus rien à perdre. C'est pourquoi le portier Mohamed Kaboré " Koassa'' décide de quitter sa cage pour aller exécuter un coup-franc direct aux abords de la surface de réparation de l'adversaire. Un coup de pied arrêté qui sera payant (88e), réduisant le score pour l'ASFA-Y. Ce courage du capitaine burkinabè est salué par l'ensemble des supporteurs algériens. Une minute après (89e), Simplice Yaméogo surprend le portier algérien par une belle frappe. Il faut un troisième but pour l'ASFA-Y pour espérer se qualifier. Mais ce troisième but ne viendra pas. Les joueurs de l'Entente ne peuvent que remercier l'arbitre mauritanien pour son coup de sifflet final.

Fernand KOUDA Envoyé spécial à Sétif (Algérie)

sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

#

Actualités

Après Algérie # Burkina : Y aura-t-il des rebondissements ?

Après Algérie # Burkina : Y aura-t-il des rebondissements ?

Actualités

Burkina # Algérie : Quelles stratégies pour l’assaut final ?

Burkina # Algérie : Quelles stratégies pour l’assaut final ?

Actualités

Algérie  # Burkina du 19 novembre : 26 gars  pour la grande bataille de Blida

Algérie # Burkina du 19 novembre : 26 gars pour la grande bataille de Blida