mis à jour le

Chaîne de solidarité pour la santé et l'éducation : Vacciner 500 enfants drépanocytaires contre le pneumocoque deux mois

La Chaîne de solidarité pour la santé et l'éducation (CSSE) a lancé le jeudi 4 avril à Ouagadougou, une campagne de vaccination contre le pneumocoque en faveur des enfants drépanocytaires. L'objectif est d'atteindre au moins 500 enfants d'ici le 19 juin, date de la journée mondiale de lutte contre la maladie.

Le pneumocoque est l'un des facteurs de risque le plus dangereux constaté chez l'enfant drépanocytaire. Se vacciner tous les trois ans contre ce bacille est fortement recommandé par les structures en charge de la santé de l'enfant et de l'adolescent.

Pour faire face à la cherté du vaccin, la Chaîne de solidarité pour la santé et l'éducation (CSES) à travers sa cellule ''Lutte contre la drépanocytose'' a décidé d'épauler les enfants les plus vulnérables. Le jeudi 4 avril 2013 au sein de l'hôpital pédiatrique Charles de Gaule à Ouagadougou, la cellule leur a administré une cinquantaine de vaccins.

L'objectif est que d'ici la journée mondiale de lutte contre la drépanocytose célébrée chaque 19 juin, au moins 500 enfants puissent être atteints, a déclaré le président de la CSSE), Dr Madibèlè Kam. « Lorsque que le pneumocoque affecte un enfant c'est grave, quand il affecte un enfant drépanocytaire, c'est plus grave », a avancé le médecin pédiatre. Selon lui, cinq millions de F.CFA seront nécessaires pour relever ce défi.

Le directeur de la Prévention par la vaccination, Dr Sylvain Zeba a indiqué que l'action posée par la CSSE va en droite ligne des prévisions courant 2013 du ministère de la Santé. Il a noté une recrudescence du pneumocoque après l'immunisation de la population contre le méningocoque A. Dr Zeba a encouragé la Chaîne de solidarité pour l'éducation et la santé à poursuivre leur lutte et à l'étendre à d'autres groupes cibles non pris en charge par les différents programmes.

Le représentant du directeur de l'hôpital, Sibiri Yiougo a relevé le caractère « hautement humanitaire » du geste de la CSSE. Il a en outre salué son engagement dans des activités similaires telles les visites médicales au niveau des écoles, les dons de matériel et de sang. Les parents bénéficiaires ont aussi traduit leur reconnaissance à l'association.

Pour Mme Rama Badoi/Keïta, la vaccination des enfants drépanocytaires contre le pneumocoque va leur éviter des infections et soulager les parents des frais d'ordonnance. La Chaîne de solidarité pour la santé et l'éducation crée en 2000, est une association qui regroupe des médecins, des étudiants en médecine et des particuliers. Depuis sept ans, elle ½uvre à travers sa Cellule ''lutte contre la drépanocytose'', à la prise en charge de la maladie au niveau des enfants.

Tilado Apollinaire ABGA [email protected] yahoo.fr

Sidwaya

Solidarité

AFP

Tentative de "coup d'Etat" en Guinée équatoriale: Malabo déplore un "manque de solidarité en Afrique"

Tentative de "coup d'Etat" en Guinée équatoriale: Malabo déplore un "manque de solidarité en Afrique"

AFP

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Esclavage en Libye: le Ghana dénonce le manque de solidarité au sein de l'UA

Tour de France

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

santé

AFP

Nigeria: les travailleurs de la santé mettent fin

Nigeria: les travailleurs de la santé mettent fin

AFP

Nigeria: la santé de Buhari l'empêche de gouverner, selon l'opposition

Nigeria: la santé de Buhari l'empêche de gouverner, selon l'opposition

AFP

Liberia: les effets d'Ebola sur le système de santé plus meurtriers que le virus

Liberia: les effets d'Ebola sur le système de santé plus meurtriers que le virus

enfants

AFP

Côte d'Ivoire: les enfants autistes marginalisés attendent des soins adéquats

Côte d'Ivoire: les enfants autistes marginalisés attendent des soins adéquats

AFP

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

AFP

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est

Nigeria: quatre ans après Chibok, la menace de Boko Haram plane toujours sur les enfants du nord-est