mis à jour le

Délinquance à Ouagadougou : Fin de parcours pour Abdramane Tiemtoré et sa bande

Dans le cadre de la lutte contre la délinquance, le commissariat de police d'arrondissement de Nongr-Maasom vient de mettre un terme au parcours de cet escroc à « l'imagination très fertile ». Avec ses trois acolytes, ils ont été présentés à la presse ce lundi 08 avril 2013 dans les locaux dudit commissariat.

Une dizaine de commerçants sont tombés dans les manèges de Abdramane Tiemtoré avant qu'il ne tombe à son tour dans les filets des flics.

Son mode opératoire : il « achète un gros sachet plastique de couleur bleu et le remplit de chiffons et morceaux de tissus récupérés auprès des ateliers de couture de la place. Sur le baluchon ainsi constitué, il dépose soit un portable ou une paire de chaussures et se rend dans les lieux de commerces desdits articles. Il sollicite du commerçant 02 à 06 portables ou paires de chaussures pour les montrer à un de ses clients qui serait stationné non loin. En retour, il dépose son baluchon qu'il dit contenir ses marchandises. Le commerçant ainsi mis en confiance lui remet les articles sollicités, s'attendant à le voir revenir dans peu de temps avec les fruits de la vente », explique le commissaire de police Joseph Toni.

Une fois en possession des articles, Abdramane Tiemtoré disparait, abandonnant son sachet de chiffons sales et inutiles. C'est à partir de là que ses complices entrent en action. Les articles volés sont remis à Tondé Moumouni, Nana Augustin (tous deux cordonniers et vendeurs de chaussures à la gare routière) et Tondé Bachirou (vendeur de portable) qui se chargent de les écouler sur le marché.

C'est ainsi que le présumé escroc et ses acolytes ont opéré depuis le mois de décembre 2012 dans différents marchés de la capitale.

Suite à des plaintes de 10 commerçants de chaussures de luxes et de téléphones portables haut de gamme dans les marchés de la place, la brigade de recherches du commissariat d'arrondissement de Nongr-Maasom a été mis en mouvement sur les traces de Abdramane Tiemtoré pour des faits d'escroquerie portant sur des chaussures de luxe et téléphones portables.

Et le 30 mars 2013, les hommes du commissaire Toni parviennent à mettre la main sur lui. Ce jeune homme de 26 ans, sans profession fixe, domicilié au secteur 16 de Ouagadougou ne tarde pas à reconnaître les faits. Puis à dénoncer les trois receleurs qui le rejoignent au cachot.

Pour les 10 commerçants (ayant porté plainte) qui ont ainsi été escroqués, le préjudice est estimé à 617 000f CFA.

Tout en remerciant les populations pour leur franche collaboration ayant permis de mettre au frais la bande à Tiemtoré, le commissaire de police Joseph Toni les encourage à persévérer dans cette dynamique en ayant recours au 10 10 et au 17 pour informer la police de toute situation suspecte.

D'autres commerçants ayant subi des escroqueries similaires peuvent toujours venir faire leur déposition au commissariat de police de Nongr-Massom.

Quant à Abdramane Tiemtoré et sa bande, ils seront présentés au Procureur du Faso dans les prochains jours.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

délinquance

Nabil

Délinquance à Ouagadougou : Ils se faisaient passer pour des officiers de police détachés au marché de Rood-Woko

Délinquance à Ouagadougou : Ils se faisaient passer pour des officiers de police détachés au marché de Rood-Woko

Nabil

Lutte contre la délinquance : Un "nassara" pédophile et un étudiant-faussaire aux arrêts

Lutte contre la délinquance : Un "nassara" pédophile et un étudiant-faussaire aux arrêts

La Rédaction

Lutte contre la corruption et la délinquance financière : L’INCITATION A LA SYNERGIE D’ACTIONS

Lutte contre la corruption et la délinquance financière : L’INCITATION A LA SYNERGIE D’ACTIONS

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes