mis à jour le

Presse électronique: L’avant-projet de loi fin prêt

Points: 
Les sites d'information seront reconnus juridiquement
Les journalistes auront leur carte de presse

Le flou juridique qui entourait la presse électronique est enfin levé. Le projet de loi qui sera prochainement publié sur le site du SGG n’impose pas de contrainte juridique en ce qui concerne la déclaration. L’affirmation est de Abdelwahab Errami, président de la commission chargée de l’élaboration du Livre blanc pour la promotion de la presse électronique, prononcée lors d’une conférence de presse en fin de semaine dernière.

Légende Image: 

Pour Mustafa El Khalfi, ministre de la Communication, «il était nécessaire de réglementer les entreprises du numérique car elles pourront contribuer à l’amélioration des résultats de la stratégie Maroc Numéric 2013»

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

presse

AFP

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles

Côte d'Ivoire: une nouvelle loi sur la presse dénoncée par les organisations professionnelles

AFP

Experts onusiens tués en RDC: l'ONU presse Kinshasa d'aider

Experts onusiens tués en RDC: l'ONU presse Kinshasa d'aider

AFP

Sénégal: marche contre les menaces sur la liberté de la presse

Sénégal: marche contre les menaces sur la liberté de la presse

loi

AFP

Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie

Tunisie: la loi controversée sur les stupéfiants assouplie

AFP

Tunisie: un important projet de loi bientôt au Parlement

Tunisie: un important projet de loi bientôt au Parlement

AFP

Angola: report du vote final d'une loi controversée sur l'avortement

Angola: report du vote final d'une loi controversée sur l'avortement

prêt

AFP

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

L'Egypte obtient un prêt de 2 milliards de dollars

AFP

Le Soudan du Sud prêt

Le Soudan du Sud prêt

AFP

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile

Tchad: "Le peuple prêt pour le changement", selon un chef de la société civile