mis à jour le

Le neveu de la victime, co-auteur présumé du crime

Dans le cadre de la lutte contre le banditisme, l'Unité d'intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN) a présenté à la presse, le vendredi 5 avril 2013 à Ouagadougou, deux présumés auteurs d'agression mortelle. Le commandant de l'Unité d'intervention polyvalente de la Police nationale (UIP-PN), Oumar Soulama, a déclaré que dans la nuit du 16 mars 2013, un commerçant du nom de Salif Compaoré, domicilié à Kombissiri dans la province du Bazèga, a été mortellement agressé par son neveu Bassirou (...) - La Une

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

crime

AFP

Corruption, politique et meurtre: anatomie d'un crime kényan

Corruption, politique et meurtre: anatomie d'un crime kényan

AFP

Les destructions de Tombouctou sont un crime de guerre, assure l'accusation

Les destructions de Tombouctou sont un crime de guerre, assure l'accusation

AFP

En Afrique, le crime organisé décime les éléphants

En Afrique, le crime organisé décime les éléphants