mis à jour le

Papa Dieng, directeur général de la Senelec : "Je n’ai jamais perçu 40 millions de FCfa après ma nomination"

Le Directeur général de la Société nationale d'électricité (Senelec), Papa Dieng, réfute en bloc les accusations dont il est l'objet de la part de certains travailleurs de «son» entreprise, affiliés au Sutelec.

Suite à un article paru dans L'Obs du samedi 6 avril 2013 et consécutif au tract du Sutelec l'accusant d'avoir «empoché plus de 40 millions de FCfa dès son arrivée à la Senelec, sans contrepartie», Papa Dieng, dans un communiqué, dégage en touche : «Je n'ai jamais perçu 40 000 000 FCfa après ma nomination au poste de Dg de Senelec ni même 1 franc après cette nomination». Dans la même foulée, le Directeur général de la Société nationale d'électricité souligne ceci : «J'ai choisi de rester chez moi et garder mes meubles alors que j'ai droit au logement-meuble.»

Ce n'est pas tout. M. Dieng dit n'avoir jamais été épinglé par un quelconque rapport d'inspection. «Je n'ai jamais été l'objet d'un rapport d'inspection durant ma présence ou mon absence à la Senelec», mentionne le document.

«Contrairement à ce qu'il (le Sutelec) affirme, le 22 août 2012, j'ai publié le 22, un mois après mon arrivée à la Direction de Senelec "Appel au sursaut" où j'ai décliné mon ambition pour Senelec et j'ai tracé les grandes lignes de mon programme de redressement de Senelec pour que cette dernière devienne une société d'électricité normale où tous les abus seront bannis», rappelle-t-il.

Papa Dieng dit aussi avoir demandé «que Senelec respecte le Code du travail sur les heures supplémentaires». Dans le même sillage, le Directeur général rappelle certaines décisions qu'il a prises dès son arrivée à la tête de l'entreprise. «J'ai interdit les missions payées les week-ends alors qu'on se repose. J'ai aussi encadré le tarif préférentiel, réglementé les soins médicaux et supprimé 6 directions sur 19», lit-on dans le texte.

«Certes, reconnaît le Dg, c'est une mission qui n'est pas populaire auprès de certains travailleurs, mais j'ai fait le choix difficile de la rigueur, de la transparence et de la justice.» Aussi trouve-t-il «regrettable qu'un groupuscule, sous le couvert du Sutelec qui est un syndicat que je respecte, ait choisi de salir mon nom pour des raisons bassement obscures», réitérant son «respect pour tous les syndicats regroupés au niveau de la convergence».

REWMI.COM/AW Avec L'Observateur


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Senelec

MF

Récurrence des coupures de courant : La Senelec néglige la maintenance de ses machines

Récurrence des coupures de courant : La Senelec néglige la maintenance de ses machines

group promo consulting

Dahra: le nouveau chef de l’agence de la SENELEC décède lors de sa "prise de fonction"

Dahra: le nouveau chef de l’agence de la SENELEC décède lors de sa "prise de fonction"

group promo consulting

La SENELEC ne recourt plus aux délestages (Aly Ngouille Ndiaye)

La SENELEC ne recourt plus aux délestages (Aly Ngouille Ndiaye)