mis à jour le

Stefan Fule: ” La réussite des réformes marocaines rapproche le pays de l’UE”

La réussite par le Maroc des réformes démocratiques en cours le rapproche davantage de l’objectif de la mise en place d’un espace économique commun avec l’Union européenne (UE), a indiqué le Commissaire européen en charge de la Politique de voisinage et de l’élargissement, Stefan Fule.

« Tout progrès réalisé dans ces réformes contribuera au développement du Maroc et à son rapprochement avec l’UE dans l’objectif d’un espace économique commun qui est au c½ur du statut avancé », a affirmé M. Fule dans une interview à la MAP.

M. Fule a tenu à souligner à ce propos que l’UE félicite le Maroc pour les réformes engagées, notamment sur la base de la Constitution de juillet 2011, pour garantir un meilleur équilibre entre les institutions de l’Etat et renforcer le respect des principes démocratiques et des libertés fondamentales, et l’encourage à mettre en ½uvre les dispositions inscrites dans sa nouvelle loi fondamentale et à répondre aux attentes de la population dans le domaine socio-économique.

Bruxelles encourage également le Maroc à adopter les lois organiques pour la réforme de la justice, la lutte contre la corruption et le processus de régionalisation, a-t-il poursuivi, rappelant que l’UE appuie le processus de réforme du Maroc, notamment via la coopération financière qui cible des domaines prioritaires conformément au Plan d’action de la Politique européenne de voisinage (270 millions d’euros en 2012).

Le responsable européen a en outre indiqué que le Maroc s’est engagé dans un processus ambitieux de réformes pour relever les défis socio-économiques auxquels il fait face, notant que l’ouverture de l’économie marocaine permettra d’accélérer ces réformes et de créer de nouvelles opportunités de croissance et d’emploi.

M. Fule a fait observer à cet égard que le futur accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l’UE va au-delà de la simple notion de libéralisation des échanges commerciaux et de suppression des droits de douane dans la mesure où il privilégiera une intégration économique plus étroite, une réduction des obstacles non tarifaires, une libéralisation du commerce des services et une protection accrue des investissements.

Pour lui, l’ALECA est un accord de nouvelle génération qui couvrira une gamme complète de domaines réglementaires d’intérêt commun et contribuera à un climat des affaires plus stable et un accès plus facile du Maroc au grand marché européen. L’accord aura notamment pour objectif une harmonisation graduelle du cadre législatif et réglementaire marocain avec l’acquis communautaire dans plusieurs domaines liés à l’environnement économique et commercial, a-t-il précisé.

Le Commissaire européen a fait observer à ce propos que « le Maroc est déjà très avancé dans le processus d’harmonisation de sa législation avec la réglementation de l’UE et que c’est pour cette raison qu’il est le premier partenaire dans la région avec lequel l’UE lance les négociations d’un accord comme l’ALECA ». (NDLR : le premier round de négociations se tiendra le 22 avril courant à Rabat).

« C’est un choix politique courageux du Maroc que nous soutenons et que nous continuerons à soutenir dans toute la mesure des instruments financiers à notre disposition », a-t-il souligné, rappelant que l’UE a notamment mis sur pied le programme « Réussir le Statut avancé » qui appuie la convergence réglementaire.

L’UE dispose également d’une feuille de route utile pour approfondir ses relations avec le Maroc sur la base de l’Accord d’association et du nouveau plan d’action PEV de mise en ½uvre du statut avancé pour la période 2013-2017, a ajouté M. Fule.

Il a d’autre part indiqué que l’UE souhaite saisir l’opportunité de progrès vers une intégration maghrébine qui « semble exister à l’heure actuelle, même si cette tendance positive reste encore très fragile ».

« Notre récente stratégie pour le Maghreb vise à soutenir la coopération et l’intégration », a-t-il dit, ajoutant que l’UE ne souhaite pas interférer à travers cette stratégie dans les décisions de pays souverains de la région, mais tiens à formuler des propositions de coopération les plus concrètes possibles et les mettre à la disposition de ses partenaires.

Plusieurs études montrent qu’une plus forte intégration dans la région pourrait engendrer des bénéfices significatifs sur le plan économique et contribuer aux efforts communs pour combattre l’instabilité et relever un certain nombre de défis régionaux, a-t-il souligné.

M. Fule a en outre affirmé que «  l’UE considère que l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie donnerait un signal politique fort pour l’évolution positive des relations entre les deux pays », notant que l’UE souhaite explorer des moyens d’appuyer des interconnexions notamment de transport et de l’énergie entre le Maroc et l’Algérie.

LNT

Crédits MAP

réussite

Actualités

La coalition pour la réussite de la transition démocratique appelle

La coalition pour la réussite de la transition démocratique appelle

La rédaction

Gouvernement : les nouveaux ministres, une garantie de réussite ?

Gouvernement : les nouveaux ministres, une garantie de réussite ?

Actualités

Lancement officiel de la coalition nationale pour la réussite du processus démocratique

Lancement officiel de la coalition nationale pour la réussite du processus démocratique

réformes

AFP

Crise au Togo: Paris appelle

Crise au Togo: Paris appelle

AFP

Kenya: il est encore temps de faire des réformes avant l'élection (Odinga)

Kenya: il est encore temps de faire des réformes avant l'élection (Odinga)

AFP

L'opposition togolaise "n'attend rien" des réformes annoncées par le pouvoir

L'opposition togolaise "n'attend rien" des réformes annoncées par le pouvoir

marocaines

AFP

Deux Marocaines meurent dans une bousculade au poste-frontière de Ceuta

Deux Marocaines meurent dans une bousculade au poste-frontière de Ceuta

AFP

Les mosquées marocaines se mettent au vert

Les mosquées marocaines se mettent au vert

AFP

Deux Marocaines jugées pour leur robe "provocante" innocentées

Deux Marocaines jugées pour leur robe "provocante" innocentées