mis à jour le

Pour son rôle dans la déstabilisation du Mali : Plainte contre l’ex-président français Sarkozy

Demba Kéita est le secrétaire général de la sous-section Adéma/PASJ de Kati-Médine. Mécontent du rôle joué par l'ex-président français Nicolas Sarkozy dans la déstabilisation de son pays, le Mali, l'homme a décidé de porter plainte contre l'intéressé pour crimes contre l'humanité et association avec les terroristes au Mali. La plainte sera déposée dans les 48 h auprès du procureur général de la Cour d'appel de Bamako, Daniel A. Tessougué.

 

Demba Keita, l’auteur de la plaite

Les temps s'annoncent durs pour l'ex-président français Nicolas Sarkozy. Après sa mise en examen par le juge Gentil dans la sulfureuse affaire Liliane Bettencourt où le juge a considéré que l’ex-candidat UMP à la présidentielle avait commis un abus de faiblesse en février 2007 et courant 2007 aux dépens de l’héritière de L’Oréal, alors âgée de 84 ans, en lui demandant de l’argent pour financer sa campagne, une manière assez habile de contourner le code pénal, voilà que le Franco-Hongrois Nicolas Sarkozy s'apprête à faire face à la justice malienne dans une affaire qui concerne son implication avérée dans la déstabilisation du Mali.

Pour cela, il devra se défendre contre une plainte en bonne et due forme qu'introduira dans les prochaines 48 h auprès du procureur général de la Cour d'appel de Bamako Demba Kéita, le secrétaire général de l'Adéma/PASJ de Kati-Médine. Mécontent du rôle joué par l'ex-président français dans la déstabilisation de son pays, il a décidé de porter plainte contre l'intéressé pour crimes contre l'humanité et association avec les terroristes au Mali.

La plainte en question est ainsi libellée : « Attendu que le Mali est un Etat souverain reconnu par les Nations unies depuis son indépendance ; attendu que l'intangibilité des frontières est un principe général de droit reconnu par les Nations unies ; attendu que l'Etat du Mali est une République laïque qui exclut toute forme de discrimination en son sein ; attendu que l'ingérence dans les affaires intérieures des Etats est une violation flagrante des principes généraux de droit inscrits dans le statut des Nations unies ; attendu que le terrorisme est un crime proscrit par le cadre législatif et réglementaire des Nations unies ratifié par les pays membres dont la France ; attendu que le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) est une organisation terroriste créée sous l'égide et la volonté de M. Sarkozy afin de procéder à la partition du territoire malien ; attendu les exactions et les crimes commis par cette organisation terroriste de sa date de création à nos jours ; attendu que le soutien apporté par M. Sarkozy à cette nébuleuse dans sa destruction de l'Etat libyen avec son corollaire de victimes au Mali ; attendu que ces arguments ci-dessus sont constitutifs de crimes contre l'humanité et violent l'intégrité territoriale de mon pays dont je suis citoyen ; que ces arguments sont fondés pour mettre en examen Nicolas Sarkozy et tous ses complices ; qu'il y a lieu de constater la mauvaise foi du bandit Sarkozy de nuire au peuple malien lorsqu'il s'insurge contre l'intervention salvatrice de S. E. François Hollande soutenue par les résolutions des Nations unies ; Sarkozy n'hésitait pas à déclarer que la France est venue soutenir un gouvernement illégal et putschiste et sans avoir le scrupule d'imaginer le retour à l'ordre constitutionnel ; c'est pourquoi, qu'il vous plaise, M. le procureur, de confirmer la régularité juridique des arguments évoqués et de poursuivre M. Sarkozy et toute autre personne physique ou morale impliquée dans ces crimes contre le peuple malien afin de les faire condamner par les juridictions les plus compétentes ».

Demba Kéita avec lequel nous avons eu un entretien explique que les arguments ne manquent pas pour incriminer l'ex-président français. Comment ne pas croire à cette thèse quand on sait que la nébuleuse du MNLA était reçue en grande pompe au ministère français des Affaires étrangères au temps d'Alain Juppé. En réalité, le MNLA n'a fait que bluffer la France sarkozyenne en se faisant passer pour celui qui ne voulait que l'autonomie ou l'indépendance afin de combattre les terroristes d'Aqmi. Mais au lieu de combattre ces terroristes, le MNLA est allé s'allier avec eux dans sa prétention territoriale.

Aussi, c'est sur les plateaux de médias français que le MNLA a proclamé sa fumeuse République de l'Azawad l'année dernière. C'est le même Sarkozy qui avait accueilli à bras ouverts les Moussa Ag Assarid dont la propagande irrite les Maliens.

Pour tous ces crimes, Sarkozy doit s'expliquer devant la justice et Demba Kéita compte sur toutes les organisations de défense de droits de l'homme pour atteindre son objectif.

Abdoulaye Diakité

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

déstabilisation

AFP

Algérie: Bouteflika dénonce des tentatives de déstabilisation

Algérie: Bouteflika dénonce des tentatives de déstabilisation

AFP

Le Drian au Mali: "la menace de déstabilisation est partout"

Le Drian au Mali: "la menace de déstabilisation est partout"

satarbf

L’Unité nationale pourrait être affectée suite à une éventuelle déstabilisation de l’Armée.

L’Unité nationale pourrait être affectée suite à une éventuelle déstabilisation de l’Armée.

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

plainte

AFP

Train déraillé au Cameroun: plainte contre une filiale de Bolloré

Train déraillé au Cameroun: plainte contre une filiale de Bolloré

AFP

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

AFP

Burundi : RFI et l'AFP portent plainte pour les tortures infligées

Burundi : RFI et l'AFP portent plainte pour les tortures infligées