mis à jour le

Clash Rewmi/Apr : Pape Diouf et Oumar Guèye sommés de déterminer leur position "publiquement"

Les sorties d'Idrissa Seck continuent de faire des vagues au sein de la majorité présidentielle où la cassure entre l'Alliance pour la République (Apr) et le Rewmi se confirme jour après jour, à tel point que le président de la République aurait pris la décision de couper les ponts avec Idrissa Seck. Pour matérialiser cela, Le Quotidien lu par Rewmi.com, nous apprend qu'il a invité les ministres de Rewmi Pape Diouf et Oumar Guèye à déterminer leur position «publiquement». C'est simple et compliqué à la fois : il faut faire le choix entre les deux.

Selon le journal, le chef de l'Etat a pris la ferme décision de geler toute collaboration avec le maire de Thiès. Aussi bien dans la gestion étatique que dans la coalition Benno Bokk Yakaar qu'ils partagent. Courroucé par la persistance des attaques qui charrient des critiques acerbes, le leader de l'Alliance pour la République (Apr), écarte aujourd'hui toute éventualité de retrouvailles. Une décision qui risque de faire fracas surtout au sein du gouvernement qui héberge deux Rewmistes gênés dans leurs fonctions par cette discorde. Le dilemme est cornélien : Entre Idy, leur mentor, et Macky, le dépositaire du suffrage universel, ils sont appelés à faire un choix public et aussi stratégique.

Emmurés dans un silence assourdissant depuis l'éclatement de cette crise, les deux ministres (Oumar Guèye et Pape Diouf) qui servaient de pont entre les deux hommes politiques qui ne peuvent plus cohabiter, sont sous siège éjectable. En effet, ils sont invités, par le chef de l'Etat, à déterminer leur position en toute responsabilité face à cette affaire. Selon des sources proches du Palais, Macky Sall les invite à prendre position «publiquement dans les jours qui viennent». Sans quoi, leur limogeage se fera sans délai. Pour l'heure, le ministre de l'Hydraulique Oumar Guèye et son collègue de la Pêche Pape Diouf sont dans une posture embarrassante. Pour espérer garder leur poste, il leur faudra donner un coup de massue à leur leader politique ainsi que leur parti et rallier les rangs de l'Apr. Qu'en sera-t-il ? L'exercice est périlleux pour Idrissa Seck : il risque de perdre deux symboles de Rewmi qui sont restés fidèles à leur mentor «persécuté» par l'ancien régime. Et par ricochet, deux poids lourds de son parti. A l'évidence, il s'était déjà préparé à une éventuelle rupture.
REWMI.COM/AW

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

pape

AFP

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

AFP

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

AFP

Crystal Palace: Pape Souaré absent quatre

Crystal Palace: Pape Souaré absent quatre