mis à jour le

Achats d’engins pour l’armée : Où est la vérité?

    Suite à l'appel lancé par le Président par Intérim Dioncouda Traoré pour venir en aide à nos forces armées et de sécurité, l'Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications / TIC et des Postes (AMRTP) dirigée par le Dr Choguel Maïga, a mis à la disposition de l'armée 8, 9 milliards de francs CFA, prélevés sur le Fonds d'accès universel (FAU), mis en place par des prélèvements sur les deux opérateurs de téléphonie mobile (Sotelma et Orange) et destinés, à l'origine, à étendre les réseaux dans les zones non encore desservies, que les deux opérateurs n'envisageraient pas de prendre en compte, mais dont l'Etat a la responsabilité de desservir pour raison de service public. En raison de la situation exceptionnelle que traverse le pays, l'Autorité de régulation a consenti une dérogation pour remettre cette somme à l'armée, afin de l'équiper.

Dr Choguel K. Maiga, DG l'Autorité Malienne de Régulation des Télécommunications / TIC et des Postes (AMRTP)

Le ministre des Finances, Tiénan Coulibaly, a ainsi demandé à l'AMRTP de monter un dossier pour l'acquisition de matériels roulants au profit de l'armée malienne. Le chef d'Etat-major général des armées, le Général de Brigade Ibrahima Dahirou Dembelé, a exprimé les besoins : dix camions citernes (33 m3), dix camions citernes (18m3), dix ambulances Toyota Land Cruiser Standard, deux cent pick up. Les caractéristiques techniques de ces engins roulants, même le type de pneumatique souhaité, ont été fournies par l'Etat major général, à travers le Colonel Moustapha Drabo. Un opérateur économique de la place a été désigné pour passer les commandes, en raison de l'urgence du marché, qui ne permettait pas un appel d'offres auprès des concessionnaires automobiles installés à Bamako. L'opérateur économique a réglé tous les détails afin que la commande puisse arriver à Bamako dans un temps record. Il a même demandé à l'Etat Major général des armées de désigner trois officiers spécialisés pour inspecter les véhicules avant leur embarcation. Le même Général de Brigade Ibrahima Dahirou Dembelé a désigné trois officiers et  l'a fait savoir à son supérieur hiérarchique, en l'occurrence le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, à travers un courrier daté du 4 mars 2013. Les officiers désignés étaient le Commandant Mamourou Togo (DFM/MDAC), le Capitaine Adama Maïga (DMHTA) et le Lieutenant Sidy Coulibaly (DMHTA). Le dossier a été ficélé et envoyé au Conseil des Ministres pour validation et signature, avant d'être retiré suite à une fin de non recevoir du Ministre de la Défense le Général de Brigade Yamoussa Camara, qui le 22 mars dernier, dans un communiqué, affirmait que des procédures administratives avaient été engagées, sans concertation avec le département de la Défense, qui est en attente d'un lot important de véhicules du même type. Avant d'ajouter que les fonds en question sont utilisés pour acquérir d'autres moyens complémentaires et assurer le renforcement des capacités opérationnelles des troupes.
Alors questions : A quand l'arrivée du lot important de véhicules pour que nos soldats puissent à aller à Kidal ? Et quel sera l'usage réel des 8, 9 milliards F CFA ?
Mamadou DABO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé