mis à jour le

“La constitution, un mauvais roman”

ad_section_start -->
Auteur: 
Mohammed Boudarham
Invité: 
Ilyas El Omari
Fonction: 
dirigeant du PAM
Accroche: 
"La constitution, un mauvais roman"
Lu, 04/08/2013 - 09:28
PV: 
Ilyas El Omari nous reçoit à Rabat dans le jardin cosy d'une villa-hôtel du quartier Souissi. A la main, un livre qui raconte une plongée dans l'univers des Frères musulmans d'Egypte. L'homme est un passionné de lecture (et se plaît à prendre note des passages qu'il apprécie), lui qui a été renvoyé de l'école alors qu'il était adolescent. Ancien militant en cavale dormant sur les bancs publics, le fils du Rif a parcouru beaucoup de chemin depuis. Il est aujourd'hui au centre du pouvoir et on le dit capable de tout. C'est une sorte d'homme providence, de lobbyiste redoutable. Ce qu'il nie évidemment avec beaucoup de (fausse) modestie. Pourtant, si vous prenez rendez-vous avec lui, ne soyez pas surpris de croiser un grand commis de l'Etat, un ministre, un chef de parti, ou une simple connaissance des années de plomb... Ilyas Omari, c'est un peu l'homme qui murmure aux oreilles des puissants.
Article du jour
Image article du jour: 

Smyet bak ?Mohamed Ould Chaïb. Il était fkih.  Smyet mok ?Khadija Bent Ali  Nimirou d'la carte ?R117187. Je l'ai appris par c½ur depuis mon premier interrogatoire dans TelQuel.  A quand remonte votre première rencontre avec Fouad Ali El Himma ?

en lire plus

Telquel

Telquel est un magazine hebdomadaire marocain francophone.

Ses derniers articles: Record. Le plus grand matelas du monde  "Le Printemps des Arabes", la révolution en BD  Abdellah Ibrahim a son avenue