mis à jour le

ENERGIE, SECURITE ALIMENTAIRE, PAIX ET SECURITE : Les perspectives macroéconomiques favorables dans notre zone

Le Président de la commission de l'Uemoa, Cheikh Hadjibou Soumaré, a, en conférence de presse ce weekend, estimé le Programme économique régional de la communauté à 4.400 milliards de Francs Cfa, dont un financement de 2000 milliards a déjà été obtenu. Le gap, selon Hadjbou Soumaré, devra être recherché ailleurs que chez «nos partenaires classiques». Au regard des actions entamées et celles à venir, M. Soumaré a précisé que les perspectives macroéconomiques sont favorables dans notre zone.


Le Per comprend plusieurs volets dont l'énergie, l'environnement, la sécurité alimentaire, la paix et la sécurité. Estimé à 4.400 milliards, son financement n'est atteint qu'à moitié, ce qui fera dire au président de la commission de l'Uemoa que cela nécessite d'autres voies de financements. «Nous sommes en train de travailler à amener d'autres partenaires à adhérer à notre programme économique régionale. Le Président de la Boad et moi sommes en train de travailler sur ce format», a précisé Hadjibou Soumaré. Parmi les chantiers entamés par les présidents de la communauté, figure l'accès à l'énergie pour tous, avec la mise sur pied de l'initiative régionale pour l'énergie durable. L'Ired est un programme des Chefs d'Etat, sensibles aux cirses dans différents pays. «Sa vision doit permettre à l'ensemble des citoyens de l'Union d'accéder à une énergie à bas prix, au sein d'un vaste marché d'échange d'énergie électrique intégré harmonisé à l'échelle de l'Afrique de l'Ouest, produisant une énergie propre, mais également, s'appuyant sur des financements innovants», a expliqué M. Soumaré, selon qui, notre économie étant tirée vers le bas par ce manque d'énergie, partout, dans la sous-région, l'Ired a mobilisé près de 500 milliards à distribuer aux pays qui en ont le plus besoin, en plus du travail pour lever des fonds. Un Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire figure aussi, dans le Per, d'après Hadjibou Soumaré qui révèle que, face au choc, en 2009, avec la crise sur les aspects alimentaires, le programme entamé avait buté sur le manque de suivi. «En 2011, nous avions été confrontés à un problème plus important. Le Président Youssoufou du Niger qui dirigeait ce comité, avait demandé de travailler avec comme support l'initiative 'les nigériens nourrissent les nigériens', un programme ambitieux et très important», a-t-il indiqué.
Perspectives macroéconomiques favorables
Au regard de toutes ces actions, Hadjibou Soumaré dira que les perspectives macroéconomiques sont favorables en notre zone, malgré les cas de deux pays en conflits : la Côte d'Ivoire et le Mali qui se positionnent pour faire des taux de croissance assez bons. «Le Mali est en train de se positionner pour un taux de croissance de l'ordre 4% en 2013. Selon les prévisions de l'Union, le taux de croissance en Côte d'Ivoire devrait atteindre 8% en 2013», a expliqué Hadjibou Soumaré qui a ajouté que ces prévisions indiquent que le taux de croissance de l'ensemble de l'Union en 2013 tourne autour de 7,3%.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

sécurité

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

AFP

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

RDC: des membres de la sécurité peut-être liés

AFP

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

Rwanda: HRW accuse les forces de sécurité d'exécutions extrajudiciaires

paix

AFP

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

Soudan du Sud: les Etats-Unis proposent une "dernière chance" de sauver l'accord de paix

AFP

Boko Haram: appels

Boko Haram: appels

AFP

Mali: affrontements entre signataires de l'accord de paix

Mali: affrontements entre signataires de l'accord de paix