mis à jour le

Affaire Boukary Daou : La Section des Droits de l’Homme du Bureau des Nations Unies au Mali suit le dossier de près

Sorti de prison, le Directeur de publication du quotidien « Le Républicain », Boukary Daou  a été reçu par le chef de la section des droits de l'homme de l'UNOM (United Nations Office in Mali), Guillaume Ngefa, le vendredi 5 avril.        

Guillaume Ngefa

Le journaliste a remercié les membres du Bureau des Nations Unies au Mali chargé des droits de l'homme,  pour leur implication en vue de sa mise en liberté. Mais pour le Bureau qui est une sentinelle des droits de l'homme, cette libération n'est qu'une étape, ainsi Guillaume Ngefa a recommandé quelques actions au journaliste qui sort de prison. Il a fermement recommandé au journaliste de se faire consulter par un médecin et d'établir un bilan de santé, après 28 jours de détention dans les locaux de la sécurité d'Etat, de la Brigade d'investigation judiciaire et de la Maison centrale d'arrêt. Il a également recommandé au journaliste d'éviter des déclarations publiques se rapportant à l'affaire qui est en instance. Enfin le chef de la section veut être tenue informé de l'évolution de l'affaire qu'il a promis de suivre de très près. Le Directeur de Publication du Républicain, Boukary Daou a fait cas de ses conditions de détention et a demandé au chef de la section des droits de l'homme de l'UNOM (United Nations Office in Mali), de veiller à l'observation du procès prévu pour le 16  avril. Guillaume Ngefa a promis que ladite audience fera l'objet d'une observation par la section des droits de l'homme de l'UNOM.

Au cours de cette visite au Bureau des Nations Unies au Mali, le journaliste Boukary Daou a également fait la connaissance du chef de Cabinet du Directeur du Bureau, Steven Siquiera, et de Sebastien Lapierre, membre de la section politique du Bureau.             Pendant sa détention à la Maison centrale d'arrêt, le journaliste a reçu le 28 mars, la visite d'une mission de spécialistes des droits de l'homme du Bureau des Nations Unies au Mali, comprenant  Wogomebou Koffi Edem et Boris Ephrem Tchoumavi.

La Rédaction

affaire

AFP

Affaire Bolloré: le président guinéen veut porter plainte

Affaire Bolloré: le président guinéen veut porter plainte

AFP

En Afrique du Sud, une affaire de ventes d'armes vieille de 20 ans

En Afrique du Sud, une affaire de ventes d'armes vieille de 20 ans

AFP

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

Affaire Zuma: un ancien avocat de Thales sort du silence

droits

AFP

Les droits des Soudanaises mis en lumière après une peine de mort contestée

Les droits des Soudanaises mis en lumière après une peine de mort contestée

AFP

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre

Au Liberia, la population veut voir enfin reconnus ses droits sur la terre

AFP

"Forte détérioration" des droits de l'homme en Guinée équatoriale, selon l'UE

"Forte détérioration" des droits de l'homme en Guinée équatoriale, selon l'UE

Mali

AFP

Réfugiés

Réfugiés

AFP

Les opposants

Les opposants

AFP

Mali : cinq jihadistes tués par les forces françaises

Mali : cinq jihadistes tués par les forces françaises