mis à jour le

Filiale algérienne du groupe britannique Wood Group Somias : 840 travailleurs en grève générale

Quelque 840 travailleurs de Wood Group Somias - une filiale algérienne du groupe britannique spécialisée dans la maintenance industrielle - entreront en grève générale à partir de mardi prochain. C'est ce qu'indique un préavis de grève déposé par le syndicat de l'entreprise le 1er avril. Cette option a été prise au lendemain de la décision de la direction générale de procéder à l'application de la prime de résultat sur la base d'une formule liée à la performance de la société à partir du 1er mars dernier. Ce qui amputera de près de 50% le salaire des travailleurs. Une formule qui a fortement déplu aux 840 travailleurs répartis sur trois sites : Annaba, Arzew (Oran) et In Salah (Tamanrasset). En effet, pour Hessainia Nabil, le secrétaire général du syndicat : «Cette décision est en porte-à-faux avec l'accord concernant la prime mensuelle fixe, signé le 8 juillet 2012 entre les deux parties, enregistré à l'inspection du travail de Annaba et publié au niveau du tribunal d'El Hadjar, dont la validité s'étend jusqu'au 31 mai 2015.» Pour justifier cette mesure «draconienne», la direction générale évoque une nécessaire austérité pour la pérennité de l'entreprise. En effet, selon la décision signée par Michel Notte, le directeur général de l'entreprise, «la convention collective n'a jamais été validée par le conseil d'administration. A cela, il faut ajouter que les résultats mensuels depuis juin 2012 à février 2013 sont négatifs au même titre que le résultat du prébilan de l'exercice de l'année 2012 dont le déficit s'élève à 64 millions de dinars. Ce qui représente un risque imminent de cessation de paiement et de faillite». A ces arguments, le représentant du partenaire social répond : «C'est tout simplement une mauvaise gestion, sinon comment expliquer que notre petite entreprise supporte huit directeurs. Nous ne sommes pas Sonatrach pour être encadrés par huit hauts cadres dirigeants dans une entreprise qui active simplement dans le secteur de la maintenance industrielle.» Mais le même syndicaliste se dit, néanmoins, ouvert à tout dialogue donnant lieu à l'application des revendications des travailleurs conformément à la réglementation et la convention collective en vigueur, et ce, pour l'intérêt de l'entreprise et ses travailleurs. Le groupe britannique Wood Group, qui avait déjà obtenu des accords dans le domaine des infrastructures pétrolières et gazières, a réussi à dominer à hauteur de 55% le capital social de la compagnie algérienne de maintenance industrielle Somias, dont il est actuellement majoritaire.  

travailleurs

AFP

Ouganda: 10 travailleurs humanitaires arrêtés pour vol de nourriture

Ouganda: 10 travailleurs humanitaires arrêtés pour vol de nourriture

AFP

Au Gabon, les anciens travailleurs malades d'Areva demandent toujours réparation

Au Gabon, les anciens travailleurs malades d'Areva demandent toujours réparation

AFP

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

grève

AFP

Zimbabwe: les infirmières mettent fin

Zimbabwe: les infirmières mettent fin

AFP

Angola: fin de la grève des enseignants

Angola: fin de la grève des enseignants

AFP

Guinée: fin de la grève des enseignants, un tué dans une manifestation de l'opposition

Guinée: fin de la grève des enseignants, un tué dans une manifestation de l'opposition