mis à jour le

Narcotrafiquants : l’ex-chef de la marine de Guinée-Bissau écroué à New York

L'ancien chef de la marine de Guinée-Bissau, accusé de trafic de drogue, a été placé en détention vendredi à New York, après une première comparution devant un juge. Un porte-parole du bureau du procureur de Manhattan a déclaré à l'AFP que José Américo Bubo Na Tchuto et deux coaccusés avaient été «placés en détention» après avoir comparu devant un tribunal fédéral. Selon l'acte d'accusation visant José Américo Bubo Na Tchuto et ses deux coaccusés, Papis Djeme et Tchamy Yala, les trois hommes faisaient partie d'un réseau international de trafic de drogue trouvant son origine en Amérique latine. «Ils recevaient des tonnes de cocaïne, les transportaient en bateau d'Amérique du Sud vers la Guinée-Bissau et les entreposaient dans le pays avant leur envoi vers d'autres destinations, dont les Etats-Unis», a ajouté l'accusation. Le procureur a, par ailleurs, confirmé que José Américo Bubo Na Tchuto avait été arrêté grâce à une opération menée sous couverture par des membres de l'Agence américaine antidrogue (DEA). L'ex-chef de la marine pensait avoir affaire à un fournisseur de cocaïne et un intermédiaire originaires d'Amérique latine, alors qu'il s'agissait en réalité d'agents de la DEA. Cette opération avait débuté en août 2012. L'arrestation de Bubo Na Tchuto a été annoncée jeudi. Le contre-amiral figurait depuis 2010 sur une liste de «barons de la drogue» établie par les Etats-Unis. Le Premier ministre capverdien, José Maria Neves, a déclaré vendredi sur la radio télévision capverdienne (RTC) que cette arrestation avait eu lieu «dans les eaux internationales, près du Cap-Vert» à la suite d'une «opération des forces américaines». «Le Cap-Vert a simplement été une escale. Nous tenions à garantir toutes les mesures de sécurité durant le transit» de M. Bubo Na Tchuto vers les Etats-Unis, où l'ex-chef de la marine bissau-guinéenne a ensuite été envoyé, a ajouté M. Neves. Le gouvernement de Guinée-Bissau a, de son côté, assuré qu'il «défendrait» son ex-chef de la marine, José Américo Bubo Na Tchuto, comme il le ferait «partout» pour ses ressortissants en difficulté, a déclaré à la presse son ministre de la Communication et porte-parole, Fernando Vaz. Dans le cadre de l'opération menée par la DEA, les trois accusés évoquaient la réception de plusieurs chargements d'une tonne de cocaïne à chaque fois. Selon l'acte d'accusation, José Américo Bubo Na Tchuto devait toucher un million de dollars par cargaison. M. Bubo Na Tchuto, personnage controversé en Guinée-Bissau, est soupçonné d'être impliqué dans plusieurs coups de force avortés ou réussis dans cet Etat à l'économie précaire. Il a été accusé d'avoir été l'auteur d'un coup d'Etat manqué le 26 décembre 2011. Il avait été arrêté, puis libéré avec 18 autres codétenus le 20 juin 2012 sur ordre de l'actuel chef de l'armée bissau-guinéenne, le général Antonio Indjai. Depuis sa libération, il était étroitement surveillé à Bissau, car il jouit d'une grande popularité au sein des forces armées. La Guinée-Bissau est devenue une zone de transit de narcotrafiquants qui acheminent à travers plusieurs autres pays africains leur poison vers les pays du Maghreb, avant d'expédier une bonne partie de leurs marchandises vers l'Europe.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

narcotrafiquants

Mali

Le jeu étrange d'Ansar Dine

Le jeu étrange d'Ansar Dine

marine

AFP

Marine Le Pen: "La colonisation a beaucoup apporté, notamment

Marine Le Pen: "La colonisation a beaucoup apporté, notamment

AFP

Marine Le Pen en visite au Tchad

Marine Le Pen en visite au Tchad

AFP

Egypte: Al-Azhar a voulu "montrer le véritable islam"

Egypte: Al-Azhar a voulu "montrer le véritable islam"

Guinée-Bissau

AFP

Zika: les cas en Guinée-Bissau diffèrent de la souche identifiée en Amérique

Zika: les cas en Guinée-Bissau diffèrent de la souche identifiée en Amérique

AFP

Portugal: Eder est devenu une "fierté" pour la Guinée-Bissau

Portugal: Eder est devenu une "fierté" pour la Guinée-Bissau

AFP

L'Afrique de l'Ouest s'inquiète de la situation en Guinée-Bissau

L'Afrique de l'Ouest s'inquiète de la situation en Guinée-Bissau