mis à jour le

Mali: opération de désarmement de policiers accusés d’être proches de la junte

Réveil brutal ce samedi 6 avril au Groupement mobile de sécurité (GMS) de Bamako. Officiellement, l’endroit abrite les policiers de la capitale malienne mais, depuis quasiment un mois, ce sont des policiers accusés d’être proches de la junte malienne qui y faisaient la loi, qui plus est lourdement armés, ce qui est interdit pour les policiers maliens. Dans la nuit de jeudi à vendredi, ils se sont même affrontés à d’autres policiers. Ils viennent tout juste d’être désarmés. Un militaire a été tué et un policier blessé dans l’opération.

 

 

L’opération a débuté tôt ce samedi à Bamako. Une unité, composée de militaires et de gendarmes maliens, débarque au Groupement mobile de sécurité (GMS), contrôlé par des policiers armés, accusés à tort ou à raison d’être proches, de la junte malienne.

L’équipe de choc, conduite par un capitaine de la gendarmerie, s’apprête à désarmer les policiers. Le secteur est rapidement bouclé et l’opération de désarmement commence. Très vite, certains policiers prennent la tangente, d’autres résistent en tirant. Militaires et gendarmes poursuivent sans ménagement l’opération de désarmement.

Deux heures pour désarmer les policiers proches de la junte

A l’est du camp, un nouveau coup de feu retentit et un militaire s’écroule mortellement touché. Un autre coup de feu est entendu et là, c’est un policier qui est blessé par balle à la cuisse droite. Au bout de deux heures, gendarmes et militaires parviennent à désarmer les policiers. Au moins une dizaine d’entre eux sont arrêtés

Lors du passage de RFI au GMS, la situation était totalement sous contrôle. Depuis plusieurs mois déjà, les deux camps de la police avaient du mal à s’entendre nous explique-t-on. Le premier camp acusait l’autre camp d’avoir bénéficié de promotions spectaculaires, parce que proche de la junte. Le climat commençait à devenir franchment délétère. En intervenant ainsi, les autorités maliennes ont sûrement voulu «siffler la fin de récréation».

 

RFI

désarmement

AFP

Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices

Centrafrique: négociations sans précédent en vue du désarmement des milices

AFP

Burkina: les ex-putschistes "refusent" de poursuivre le désarmement (état-major des armées)

Burkina: les ex-putschistes "refusent" de poursuivre le désarmement (état-major des armées)

AFP

Côte d'Ivoire: fin de l'opération de désarmement des ex-combattants

Côte d'Ivoire: fin de l'opération de désarmement des ex-combattants

policiers

AFP

Tunisie: pour la première fois, des policiers et militaires votent

Tunisie: pour la première fois, des policiers et militaires votent

AFP

Pour la première fois en Tunisie, des policiers et militaires votent

Pour la première fois en Tunisie, des policiers et militaires votent

AFP

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et policiers

Nigeria: heurts entre manifestants chiites et policiers

junte

AFP

Massacre de septembre 2009 en Guinée: l'ex-chef de la junte inculpé

Massacre de septembre 2009 en Guinée: l'ex-chef de la junte inculpé

AFP

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

Guinée: alliance électorale entre l'opposition et l'ex-chef de la junte

AFP

Présidentielle guinéenne: en exil au Burkina, l'ex-chef de la junte se porte candidat

Présidentielle guinéenne: en exil au Burkina, l'ex-chef de la junte se porte candidat