mis à jour le

Mali : 1000 soldats français seront maintenus

Laurent Fabius, en déplacement vendredi à Bamako au Mali, a assuré que un millier de soldats français seront maintenus dans le pays après le retrait, progressif, de l'armée française. Venu rencontrer les responsables politiques locaux pour discuter de la transition politique et préparer l'organisation de l'élection présidentielle prévue en juillet, le ministre français des Affaires étrangères a déclaré que le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) devra déposer les armes « le moment venu » car « Dans un pays démocratique, il ne peut pas y avoir deux armées ». Lire aussi : Fabius au Mali : réconciliation et élection

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Mali

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

AFP

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

soldats

AFP

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

Mali: huit soldats maliens tués dans l'attaque du 9 juillet

AFP

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

Mali: 3 soldats tués et 5 disparus dans une attaque le 9 juillet

AFP

La Chine envoie des soldats

La Chine envoie des soldats

français

AFP

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

Le corps démembré d'un Français retrouvé au Maroc

AFP

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

Arrivée au Maroc du président français Emmanuel Macron

AFP

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné

Fillettes agressées au Burkina: un militaire français condamné