mis à jour le

L’ambassadeur de Tunisie : «Notre pays est en pleine reprise économique»

Nous assistons à une reprise de l'économie et à un retour des investissements en Tunisie après une chute brutale liée à la révolution.» C'est ce qu'a déclaré l'ambassadeur de Tunisie en Algérie, Mohamed Nadjib Hachana, lors d'une conférence de presse, jeudi à Oran. Le diplomate est venu pour appuyer la campagne de publicité que mène l'Office tunisien du tourisme (ONTT) qui prend part à la 4e édition du Salon du tourisme qui se tient à Oran. Malgré une période difficile liée au choc de la révolution, l'économie tunisienne a fait un bond de 3,6% de croissance du PIB en 2012, marquant ainsi une reprise. L'instabilité, qui a duré deux années depuis la révolution qui a fait chuter le régime de Ben Ali, a impacté lourdement la situation économique. Mais, selon l'ambassadeur, «ces derniers temps, l'on assiste à une relance des investissements». Le nouveau gouvernement escompte créer 90 000 postes d'emploi. Le secteur touristique a été durement affecté ces deux dernières années. Le pays a lancé un plan pour booster ce secteur, dont le pays tire une part non négligeable, soit 8% de son PIB, et qui fait vivre près de 2 millions de personnes, soit 1/5e de la population. Le nouveau gouvernement a lancé un plan de soutien au profit des voyagistes opérant sur la destination Tunisie pour promouvoir la publicité commune. 50% du budget alloué au tourisme seront consacrés à la publicité touristique. Le gouvernement tunisien lancera, en juin prochain, une campagne publicitaire sur le marché algérien. Les Maghrébins arrivent en tête, représentant 67,8% du nombre total des touristes depuis janvier. L'ambassadeur a rendu hommage à «la solidarité des Algériens qui ont soutenu la Tunisie dans les moments difficiles». «Plus de 900 000 Algériens se sont rendus en Tunisie en 2012, soit près de 30% de plus qu'en 2011», selon l'ONTT. En réponse à une question, le diplomate a déploré le fait qu'«au moment où des ensembles régionaux en Afrique, en Asie ailleurs arrivent à atteindre un taux d'intégration économique avoisinant les 40%, les pays du Maghreb n'arrivent pas à dépasser l'insignifiant taux de 2% de leurs échanges commerciaux». «C'est une honte et c'est inconcevable !», se désole-t-il. Et d'estimer que l'amélioration de l'intégration économique passe nécessairement par la réalisation d'infrastructures reliant les pays. Il cite «l'avancement» des projets de liaison de la Tunisie à l'autoroute Est-Ouest algérienne, la réactivation de la ligne de chemin de fer reliant Alger à Tunis, et la desserte maritime entre les deux pays. L'ouverture d'une ligne maritime entre les deux pays a été promise pour 2010, mais le projet a du plomb dans l'aile. Dans la foulée, le diplomate souligne «les avancées réalisées par les entreprises des deux pays qui font beaucoup d'efforts pour conclure des partenariats». «Les choses avancent bien dans les secteurs de l'agroalimentaire, de l'énergie, la communication et dans le bâtiment», se réjouit-il. En matière de circulation des personnes, l'ambassadeur n'omet pas de citer l'ambition des pays de la région de supprimer l'obligation pour les Maghrébins de détenir un passeport pour pouvoir voyager dans les pays membres du Maghreb. «Le projet de pouvoir voyager avec une simple carte d'identité est inscrit dans l'agenda commun, mais cela nécessite une grande coopération sécuritaire et administrative des Etats membres du Maghreb», dit-il. Enfin, l'ambassadeur a annoncé l'ouverture d'un consulat à Oran au cours du 2e semestre de cette année.   

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Tunisie

AFP

Le navire de militants anti-migrants bloqué au large de la Tunisie

Le navire de militants anti-migrants bloqué au large de la Tunisie

AFP

La Tunisie vote une loi contre les violences faites aux femmes

La Tunisie vote une loi contre les violences faites aux femmes

AFP

Deux touristes allemandes blessées par un "déséquilibré" en Tunisie

Deux touristes allemandes blessées par un "déséquilibré" en Tunisie

pays

AFP

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économique

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économique

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Kenya, le pays où les morts peuvent voter

Kenya, le pays où les morts peuvent voter