mis à jour le

Pour faire respecter le code de la route, une ville en Inde installe des policiers… en carton

Pour faire baisser le nombre d'accidents, une ville en Inde a installé sur ses axes routiers des policiers... en carton.

Les routes en Inde sont parmi les plus dangereuses au monde. Alors depuis une semaine Bangalore, une ville au Sud du pays, teste un nouveau dispositif afin de lutter contre les infractions routières. Pour renforcer les effectifs, les autorités indiennes ont recours depuis fin mars à ... des figurines en carton ! Positionnées au bord des routes de Bangalore, ces policiers en carton parviennent à duper les automobilistes les plus farouches. "Deux ou trois fois nous avons pensé qu'un vrai policier se tenait là, alors nous avons ralenti", a reconnu un chauffeur à la chaîne de télévision indienne NDTV. "De loin, le faux policier ressemble à un vrai", a-t-il ajouté.

Le commissaire de police de la ville est fier de ce subterfuge."Ces policiers en carton sont très efficaces et ils peuvent travailler sept jours par semaine", ironise-t-il."Dans les villes indiennes, les conducteurs ne respectent pas le code de la route lorsqu'il n'y a pas de policiers à proximité, ils grillent les feux et prennent les sens interdits [...] mais nous ne pouvons pas être partout", explique-t-il.

Pour le moment, trois agents de police en carton ont été installés. Une dizaine d'autres devrait prochainement les rejoindre dans les rues de Bangalore. Mais victimes du succès, une figure a été dérobée. Pour réduire les risques de vol, le commissariat a finalement décidé de les retirer la nuit.

Alors, à quand des policiers en carton pour faire respecter le code de la route à Alger, Oran et ailleurs en Algérie?

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

ville

AFP

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

En Tunisie, Gabès, ville "victime", lutte contre la pollution industrielle

AFP

Luanda retrouve son rang de ville la plus chère pour les expatriés

Luanda retrouve son rang de ville la plus chère pour les expatriés

AFP

Maroc: nouvelle mobilisation dans la ville d'Al-Hoceïma

Maroc: nouvelle mobilisation dans la ville d'Al-Hoceïma

Inde

AFP

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

MTV lance en Egypte et en Inde sa série sur l'éducation sexuelle

Racisme

«Vous êtes vu comme un démon», raconte un étudiant africain en Inde

«Vous êtes vu comme un démon», raconte un étudiant africain en Inde

Racisme

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme

Tapis rouge pour les dirigeants africains en Inde, mais les expatriés y endurent le racisme