mis à jour le

Depuis la rentrée 2012, les écoles algériennes ont subi près de 3000 cas de violences

Le Conseil des Lycées d'Algérie (CLA)  publie un rapport inquiétant sur les violences en milieu scolaire. Il recense à travers une étude le nombre de cas de violences qu'ont vécu les écoles algériennes depuis la rentrée 2012. 

3000 cas de violence scolaire ont été enregistrées par le CLA entre le 15 septembre 2012 et le 20 mars 2013. Ce constat est une réalité soulignée depuis longtemps par l'association qui craint une détérioration constante des conditions de travail  dans le milieu scolaire. Pour faire son rapport, le CLA a recensé tous les cas de violence aussi bien à l'encontre des professeurs, qu'entre élèves. Elles sont nombreuses : les incivilités, les injures ou encore les dégradations du matériel, sont devenues courantes. "La violence dans l'éducation un phénomène qui ne cesse de menacer la vie des enseignants et des élèves", explique Hakem Bachir, le porte-parole du CLA.

"L'école publique est donc dépréciée par les parents, contestée par les élèves, critiquée même par les enseignants, dénigrée par la société, mise sur la sellette par les médias... Même le statut de l'enseignant, jadis un personnage respecté pour son savoir et sa "sacralité", " déplore le CLA dans son communiqué.

Sécuriser le milieu scolaire

A travers cette étude, l'association tente de lancer un appel pour mettre un terme à ce climat délétère. Selon le CLA, la responsabilité en incombe à tous. Pour freiner ce phénomène de violence, le CLA appelle à mettre en place plusieurs mesures, telles que l'amélioration de l'état des écoles algériennes, l'identification des objectifs du processus éducatif, et assurer l'égalité entre les élèves,  assurer la surveillance des portails des écoles et de leurs environnements en vue d'éviter le harcèlement et les provocations qui ont lieu à l'extérieur de l'institution, ou encore le recours aux services d'experts psychiatriques, à l'orientation scolaire, au travail social et aux activités parascolaires.

Le mois dernier, une opération pour dénoncer l'insécurité dans les écoles avait été lancée dans plusieurs établissements scolaires d'Alger en février. Plusieurs professeurs avaient observé un arrêt de travail d'une heure pour protester contre la violence en milieu scolaire.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

rentrée

AFP

Cameroun: pas de rentrée universitaire dans les régions anglophones

Cameroun: pas de rentrée universitaire dans les régions anglophones

AFP

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

AFP

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement  chrétienne

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement chrétienne

écoles

AFP

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

AFP

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

AFP

Seychelles: les écoles fermées par peur de la peste

Seychelles: les écoles fermées par peur de la peste

violences

AFP

Centrafrique: 26 morts, le sud-est dans une nouvelle spirale de violences

Centrafrique: 26 morts, le sud-est dans une nouvelle spirale de violences

AFP

Violences au Togo: quelles issues possibles

Violences au Togo: quelles issues possibles

AFP

Centrafrique: un chef de guerre accuse Bangui d'alimenter les violences

Centrafrique: un chef de guerre accuse Bangui d'alimenter les violences