mis à jour le

Départ de ministres Rewmistes du gouvernement Une exigence de la base de l’Apr

Lorsque Alioune Badara Cissé dit tout haut ce que d'aucuns pensent tout, c'est sans doute une position partagée par une partie des responsables de l'Alliance pour la République. Sorti du gouvernement, l'ancien ministre des Affaires Etrangères n'en continue pas de donner le ton et de d'imprimer sa marque sur divers domaines de la vie nationale. Il fait partie des théoriciens de l'éclatement de Benno Bokk Yakaar. Reste à savoir si cette position si nette engage personnellement son auteur ou est partagée par la majorité des responsables. Réputé proche du président Macky Sall, avant son départ du gouvernement, d'aucuns voient en lui, le futur premier ministre. Un avertissement sans doute sur ce que serait le prochain attelage gouvernemental.
Pour l'heure, le compte à rebours a d'ores et déjà commencé puisque des rumeurs persistantes annoncent l'imminence d'un réaménagement du gouvernement. Du côté du parti Rewmi, l'on s'y est déjà préparé et les dossiers sans doute ficelés en attendant la confirmation. Départ ou pas, la position des ministres serait pour le moins fragile puisque l'élément essentiel , à savoir, la confiance n'est plus de mise.

Rewmi. Com/ ID

ministres

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

Maroc: le roi limoge trois ministres sur fond de contestation dans le nord

AFP

Le président nigérian assiste

Le président nigérian assiste

gouvernement

AFP

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

Zimbabwe: le nouveau président dissout le gouvernement Mugabe

AFP

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

Togo: l'opposition ne cède pas, le gouvernement annule une conférence internationale

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI