mis à jour le

L'ADF/RDA et les élections couplées de 2012 : Tirer tous les enseignements pour mieux progresser vers la conquête du pouvoir d'Etat

Quatre mois après le double scrutin, législatives et municipales du 2 décembre 2012, les responsables nationaux et régionaux de campagne de l'ADF/RDA (Alliance pour la démocratie et le progrès/Rassemblement démocratique Africain) se sont retrouvés ce vendredi, 5 avril 2013 à Ouagadougou. Sur les objectifs de cette rencontre, le président du parti de l'éléphant, Gilbert Noël Ouédraogo, donne des précisions :

« Les objectifs de la rencontre, c'est de faire le bilan de notre participation aux élections couplées du 2 décembre. C'est non seulement de voir ce qui a marché et ce qui n'a pas marché ; mais aussi et surtout de voir comment faire pour que lors des prochaines consultations électorales, nous puissions faire encore mieux »

Bilan satisfaisant aux législatives et aux municipales

A entendre Me Gilbert Noël Ouédraogo, le bilan au sortir des municipales et législatives 2012 est satisfaisant pour l'ADF/RDA. « Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits de ces élections qui se sont déroulées dans un bon climat apaisé. Bien sûr, il y a eu quelques difficultés qui ont donné lieu à la reprise des élections dans certaines zones », dit-il.

Mais, bien plus que le bon climat apaisé, le patron de l'ADF/RDA se réjouit du nombre élevé des suffrages et des élus obtenus par son parti à l'issue du double scrutin : « Si nous faisons une comparaison avec ce que nous avions avant, nous constatons une nette évolution puisque nous sommes partis de 14 députés à 18 députés. Nous sommes passés de 1 600 conseillers municipaux à plus de 1700 conseillers municipaux. Et en termes de suffrages exprimés, nous sommes le parti qui a reçu le plus de suffrages après le parti majoritaire ».

La stratégie de la conquête du pouvoir d'Etat par la conquête des parcelles du pouvoir d'....

Mais, il n'est pas question à l'ADF/RDA, avec ces résultats électoraux aussi bons soient-ils, de perdre de vue l'objectif ultime, la conquête du pouvoir suprême. Pour ce faire, le parti n'entend guère changer sa stratégie qui semble fonctionner jusqu'ici, notamment la stratégie de la conquête du pouvoir d'Etat par la conquête des parcelles du pouvoir d'Etat.

Et les parcelles de pouvoir, à en croire Gilbert Noel Ouédraogo, ne font que s'amonceler et il ne reste qu'à espérer, avec la persévérance des militants dans l'effort, la victoire. Cela pourrait peut-être prendre encore du temps, la politique étant souvent un combat de longue haleine, mais le président de l'ADF/RDA y croit fermement.

Une idée qu'exprimera aussi à sa façon Lennart Karlsson, chargé de programme de la Fondation Internationale du Parti Centre (Structure partenaire de longue date du parti), qui a dit que l'ADF/RDA avait la possibilité de rompre avec son passé glorieux et de fédérer les Burkinabè autour d'un nouveau programme de société à même de mettre fin à la pauvreté des populations.

« Réintégrer le gouvernement ne préoccupe pas l'ADF/RDA »

Face aux rumeurs annonçant un retour prochain de l'ADF/RDA au gouvernement, le président du parti n'a guère voulu emprunter ses mots à la langue de bois pour les démentir. A l'écouter, réintégrer le gouvernement comme certains semblent le faire croire, n'est pas une préoccupation à l'ADF/RDA.

Sa réplique : « Comme nous sommes au mois d'avril, il semble que c'est le moment où on fait le plus de poissons, on peut donc continuer à être les poissons d'avril, mais sachez que nous à l'ADF/RDA, nous sommes vraiment tournés vers la consolidation de notre formation politique, la présence sur le terrain, l'exercice de la mission qui nous a été confiée par le peuple.

Vous savez que nous avons eu beaucoup de députés qui sont déjà au travail. Nous avons eu aussi beaucoup de mairies et les maires sont également au travail.

En fait, ce que nous voulons, c'est de démontrer à travers les micro- responsabilités que nous avons, ce que l'ADF/RDA peut faire, ce que notre parti peut proposer au peuple burkinabè. Et nous pensons que le plus important, c'est ce qui nous a été donné par le peuple que nous saluons ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

élections

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Gambie: l'armée soutient le  président Jammeh défait aux élections

Gambie: l'armée soutient le président Jammeh défait aux élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

pouvoir

AFP

Egypte: l'armée va pouvoir fonder une compagnie pharmaceutique

Egypte: l'armée va pouvoir fonder une compagnie pharmaceutique

AFP

Gambie: Yahya Jammeh ou la versatilité au pouvoir

Gambie: Yahya Jammeh ou la versatilité au pouvoir

AFP

Des chefs d'Etat africains contraints de céder le pouvoir

Des chefs d'Etat africains contraints de céder le pouvoir