mis à jour le

Algérie: Plus de 3000 cas de violence scolaire en 6 mois

Les établissements scolaires à  travers le territoire national ont assisté, entre le 15 septembre 2012  et le  20 mars 2013,  à pas moins de  3000 cas de violence, rapportent les premiers résultats de l'enquête enclenchée  par le Conseil des Lycées d'Algérie (Cla) depuis le début de l'année scolaire en cours. Le chiffre annoncé est selon le  syndicat loin de traduire parfaitement la réalité puisque l'enquête est toujours en cours, et elle  devra se poursuivre encore pour  quelques semaines.   Le Cla qui soulève l'absence de données « exhaustives et générales découlant d'une constatation factuelle des cas enregistrés et couvrant la totalité du pays » déduit que  « la violence constitue désormais une véritable problématique dont l'éradication nécessite la mobilisation de tous les moyens ». Et de noter  « la détermination avérée et inédite de toutes les composantes de la société algérienne pour combattre les phénomènes nuisibles à la société ». Dans un communiqué » qu'il a adressé ce vendredi à la presse,  le Cla explique que « la violence à l'école est la conséquence d'un processus, d'une politique, d'un système dont les acteurs assument tous une part de responsabilité ». Le Syndicat va jusqu'à supposer que si aujourd'hui l'école publique véhicule une image plutôt négative c'est que cela, peut-être, a été voulu. « Nous sommes face à un système absurde qui tourne dans le vide, une politique d'enseignement marquée par un cynisme tout aussi politique », écrit-il. « On a tendance à donner une image monstrueuse des enseignants. A chaque fois qu'un élève est frappé par un enseignant, on remue ciel et terre, mais lorsqu'un enseignant est tabassé, voire assassiné par un élève, on n'en parle pas », ajoute le document en reprenant le témoignage d'un enseignant. Le Cla dénonce par ailleurs le traitement que consacrent les médias à ce fléau. Lequel traitement contribue, selon lui, à la création d' « un climat de tension entre les parents et le corps éducatif ».    

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

violence

AFP

En Algérie, "logements-ghettos" et précarité nourrissent la violence urbaine

En Algérie, "logements-ghettos" et précarité nourrissent la violence urbaine

Fraude

Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué

Au Gabon, la victoire contestée d'Ali Bongo stigmatise le Haut-Ogooué

LGBT

Persécutés, les gays égyptiens regrettent presque l'époque de Moubarak

Persécutés, les gays égyptiens regrettent presque l'époque de Moubarak