mis à jour le

Processus électoral en période post-conflit : L’APROFEM et le RENAGEC engagent la réflexion sur le rôle des femmes

En organisant, hier jeudi, un forum sur le thème : « le rôle et la place des femmes dans le processus électoral en période post-conflit », l’Association pour la Promotion de la Femme (APROFEM) et le réseau national gouvernance genre et citoyenneté (RENAGEC) veulent identifier les actions et stratégies à entreprendre pour une meilleure participation des femmes notamment celles déplacées ou réfugiées au processus électoral de juillet prochain. Cette activité, qui s’est déroulée au siège de l’APROFEM, s’inscrit dans le cadre du projet PDC Africa dont l’objectif est de renforcer les capacités des femmes et des jeunes en matière de démocratie participative.

Le forum, précise la présidente de l’Association pour la Promotion de la Femme (APROFEM), Mme Bagayoko Aminata Traoré, vise à comprendre le cadre légal, institutionnel et organisationnel de la gestion des élections au Mali, de concevoir les stratégies visant à améliorer la présence des femmes dans les textes et les organes des élections et le nombre de femmes candidates et élues députés lors des prochaines élections. Il  s’agissait d’engager la réflexion sur le rôle et la place des femmes dans les différentes étapes du processus électoral en période post-conflit.

Cette rencontre d’échanges a regroupé une cinquantaine de participantes de différentes associations féminines. C’est le Chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Chienkoro Doumbia, qui a procédé à l’ouverture des travaux.

On notait la présence de la représentante de l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, Pren-Tsilya Boa-Guehe, qui a salué cette belle initiative de l’APROFEM qui a organisé cette rencontre en partenariat avec le réseau national gouvernance genre et citoyenneté (RENAGEC). Selon elle, « ce forum est le fruit d’un engagement à long terme pris par l’Ambassade américaine de s’associer avec les Maliens pour renforcer les pratiques démocratiques ». Elle a rappelé que l’une des missions assignées aux organes de transition est l’organisation des élections démocratiques, libres, fiables et transparentes. Elle a profité de cette opportunité pour annoncer l’appui des Etats-Unis dans le cadre du processus électoral à hauteur de 6,5 millions de dollars. Cet argent sera consacré, a-t-elle précisé, à l’observation des élections et à l’amélioration de l’esprit civique et du taux de participation.

Pour Chienkoro Doumbia, le thème de cette rencontre cadre parfaitement avec la réalité socio-politique du Mali d’aujourd’hui. Il a ensuite adressé ses encouragements et la reconnaissance à Alumni Engagement Innovation Fund du département d’Etat américain pour son soutien financier, qui a été nécessaire à la concrétisation de cette belle initiative de l’APROFEM.

            Alou Badra HAIDARA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

femmes

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

AFP

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes

La Fashion week d'Accra, un pas pour l'émancipation des femmes