mis à jour le

CHEIKH SIDY BA SUR LES LIONS : «Il manque un patron en défense»


Ancien défenseur des Lions dans les années 90, Cheikh Sidy Ba est sidéré du nul (1-1) concédé par le Sénégal devant l'Angola, en éliminatoire de la coupe du monde 2014. L'ancien sociétaire du Jaraaf et de la JA réfute l'anathème qu'on a jeté sur les binationaux et demande une révision parfaite de l'axe central des Lions.

Il manque un patron en défense

Dans une défense, il doit y avoir un chef. C'est à lui d'avoir une vue sur tout le terrain. Ce patron doit être en défense centrale. Et jusqu'à présent nous avons ce problème. Avant, on avait des joueurs de la trempe de Roger Mendy et Mamadou Teuw. Depuis, il y a un vide à ce niveau. Il faudrait qu'on travailler sur cela. Il ne reste que cela pour que les automatismes suivent.

Le duo Bayal Sall-Lamine Sané


La défense centrale, c'est la colonne vertébrale de l'équipe. Avant le match Sénégal-Angola, j'étais un des fervents défenseurs du duo Bayall Sall-Lamine Sané, parce que je croyais qu'ils étaient complémentaires. Mais, après ce match, je me suis rendu compte que ce n'était pas la bonne formule. Peut-être que c'est parce que, c'est leur premier match officiel. Face à la Guinée en amical du mois de février dernier, les deux n'ont pas joué l'intégralité de la rencontre. C'était insuffisant pour avoir confiance. Il faudra encore des matchs pour bien huiler cette paire.

Le souci .........


C'est par rapport à Bayal Sall que je ferai des critiques. C'est inconcevable, pour un défenseur, de refaire les mêmes erreurs, tout le temps en club et en équipe nationale. Avant Conakry, en championnat contre le PSG, il a commis une erreur qui a permis à Pastoré de marquer, c'est la même bourde qu'il a fait contre l'Angola qui a failli nous coûter un penalty, que l'arbitre a ignoré. Un défenseur doit être sobre. Avec son physique impressionnant, il devrait jouer simple. Je pense que c'est à l'entraineur de parler avec lui. Lamine Sané qui a plus d'expérience technique que lui, devrait aussi l'aider. Mais, avec plus de matchs dans les jambes, on pourra avoir de réelles satisfactions avec cette paire.

Qui doit sauter en defense ?

On peut faire confiance au duo Bayal-Sané. J'ai vu de bonnes choses. C'est au staff d'apporter des rectificatifs. Et il faudra beaucoup travailler pour ça. A croire l'entraineur qui promet d'apporter des changements dans l'équipe, la défense centrale ne devrait pas être épargnée. Ce secteur va être un réel chantier. Avant, la force de l'équipe du Sénégal c'était sa défense, on prenait peu de but, maintenant c'est devenu une passoire. Le coach a annoncé un changement, donc cela veut dire qu'il sent que ça ne marche pas encore. Au niveau de l'axe central, si réellement, il devait y avoir un changement, je crois bien que Bayal Sall qui va sauter. Lamine Sané, c'est la pièce maitresse de la défense. Cheikh Kouyaté qui a le même profil que Lamine peut être un bon complément.

Détermination des binationaux


C'est un faux débat. Etant ancien footballeur, je sais qu'un joueur n'est pas, tout le temps, au top. Donc, il y a le haut et le bas, dans la performance d'un joueur. Je pense qu'un joueur ne peut pas venir en équipe nationale et se comporter comme s'il était en vacance. Tout joueur professionnel se dépense davantage sur le terrain, quand c'est à honorer une équipe nationale. Le manque de détermination dont on parle devrait être reproché à tous. Parce que le Sénégal avait une ascendance sur l'Angola, ce jour-là, surtout en première période. Dans les normes, on pouvait avoir 2 buts d'écart. Mais malheureusement en seconde période, le Sénégal a perdu, pratiquement, tous les deuxièmes ballons. Ce résultat a déçu tout le monde donc si on doit juger, il faut le faire dans l'ensemble.

La chaleur

Moi, je ne comprends pas. Le Sénégal connaissant le climat qui prévalait en Guinée qui est presque le même chez nous, a commencé sa préparation à Paris, alors que le match devait se jouer en Afrique. Il fallait venir faire la préparation à Dakar, s'acclimater, avant d'aller à Conakry. Parce qu'il n'y avait que deux degré de moins entre Dakar et Conakry. Je pense que si on avait procédé ainsi, les joueurs n'auraient pas eu de problème. Le coup est déjà parti. Il faudra prendre tout cela en compte pour le match retour à Luanda en juin. A cette période, ça sera aussi la chaleur en Angola. Le mieux serait de s'acclimater dans un pays ayant la même température.

Issiaka TOURE
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

lions

Plus belle la vie

VIDEO. Des lions de cirque commencent leur nouvelle vie dans la savane africaine

VIDEO. Des lions de cirque commencent leur nouvelle vie dans la savane africaine

AFP

33 lions sauvés de cirques sud-américains arrivent en Afrique

33 lions sauvés de cirques sud-américains arrivent en Afrique

AFP

Animaux: des lions sauvés des cirques sud-américains s'envolent pour l'Afrique

Animaux: des lions sauvés des cirques sud-américains s'envolent pour l'Afrique