mis à jour le

Clôture des travaux du « Premier Colloque sur le Patrimoine Maure ( Amazigh) du Maroc Antique »

Le Premier Colloque sur le Patrimoine Maure (Amazigh) du Maroc Antique s'est tenu les 29, 30 et 31 mars 2013 au Palais des Congrès à Fès dans le but de faire connaître les résultats des dernières recherches archéologiques entreprises dans les sites marocains par des antiquisants nationaux et étrangers de France, d'Espagne, d'Algérie et de Tunisie.

Amazigh News

Ses derniers articles: Bientôt dans les kiosques : Points de vue Berbères Nord-Africains  Des associations Amazighes du Maroc s’unissent  Cause amazighe : Naissance, disparition et résurrection de la revue Abc Amazigh.En blog 

patrimoine

AFP

Saint-Louis du Sénégal: risques climatiques et patrimoine en danger

Saint-Louis du Sénégal: risques climatiques et patrimoine en danger

AFP

Projet "commun" du Maghreb de faire inscrire le couscous au patrimoine de l'humanité (Alger)

Projet "commun" du Maghreb de faire inscrire le couscous au patrimoine de l'humanité (Alger)

AFP

Jebel Irhoud, "berceau de l'humanité" classé patrimoine national marocain

Jebel Irhoud, "berceau de l'humanité" classé patrimoine national marocain

maure

[email protected] (Kamel Said)

Clôture des travaux du « Premier Colloque sur le Patrimoine Maure ( Amazigh) du Maroc Antique »

Clôture des travaux du « Premier Colloque sur le Patrimoine Maure ( Amazigh) du Maroc Antique »

[email protected] (Said Kamel)

Le premier Congrès sur le patrimoine maure amazigh du Maroc antique s’organise à Fès les 29-30 et 31 Mars 2013

Le premier Congrès sur le patrimoine maure amazigh du Maroc antique s’organise à Fès les 29-30 et 31 Mars 2013

Maroc

AFP

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

Mondial-2018: le Maroc avec 23 joueurs désignés, pas de surprise

AFP

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

Espagne: Munir El Haddadi ne pourra pas jouer le Mondial avec le Maroc

AFP

Le Maroc gère ses "revenants", selon son chef de l'antiterrorisme

Le Maroc gère ses "revenants", selon son chef de l'antiterrorisme