mis à jour le

L’Algérie pourra-t-elle devenir réellement un pays touristique ?

Le Secrétaire d'Etat Hadj Saïd Mohamed El Amine veut créer plus de passerelles entres les différentes activités touristiques. Objectif: faire de l'Algérie une véritable destination touristique.

A quelques semaines du lancement de la saison estivale, le Centre des conventions d'Oran abrite depuis jeudi la quatrième édition du Salon national du tourisme, des voyages et des transports "Siaha". L'occasion pour le secrétaire d'Etat Hadj Saïd Mohamed El Amine d'appeler tous les acteurs du secteur touristique à travailler main dans la main. "Il existe une intersectorialité entre compagnies aériennes, agences de voyages, hôtels, chambres des métiers et mouvements associatifs versés dans la promotion du tourisme", a-t-il déclaré jeudi, en marge de l'inauguration du Salon.

Si le développement de l'activité touristique en Algérie est dans l'esprit de tous les participants au Salon "Siaha 2013", le secrétaire d'Etat reste prudent et dit vouloir procéder par étape. La priorité: développer le tourisme à l'échelle nationale. Surtout le tourisme d'affaire, qui compte pour 50% de toute l'activité touristique à l'échelle mondiale. "Ce type de tourisme représente 30% des entrées au niveau des postes frontaliers. Il est primordial de garantir toutes les conditions pour encourager ce créneau car le touriste d'affaires est peu regardant sur les dépenses mais très exigeant pour ce qui est de la qualité des prestations", a avancé Hadj Saïd Mohamed El Amine. Et pour faire de l'Algérie une destination prisée des hommes d'affaire et des visiteurs, 48 projets ont déjà été entrepris."Trois schémas sont déjà achevés et le reste est en cours de réalisation. Ces schémas visent à personnaliser l'offre touristique en fonction des spécificités naturelles, historiques, culturelles, environnementales de chaque wilaya " a précisé le secrétaire d'Etat.

En parcourant les différents stands, Hadj Said n'a pas manqué de rappeler le potentiel touristique de la wilaya d'Oran. Et si la cité oranaise devenait la locomotive du secteur touristique en Algérie? Elle "dispose d'un parc hôtelier de rang international et de potentialités naturelles et touristiques à même de promouvoir son image tant à l'intérieur du pays qu'à l'extérieur", a considéré le secrétaire d'Etat.

La centaine de participants et d'exposants algériens échangeront avec leurs partenaires étrangers, originaires de Tunisie, du Maroc et de Turquie notamment, jusqu'au 7 avril.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

pays

AFP

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

Nigeria et Boko Haram: 14 pays promettent leur aide, pas les Etats-unis

AFP

Nigeria: deux Allemands kidnappés dans le nord du pays

Nigeria: deux Allemands kidnappés dans le nord du pays

AFP

Centrafrique: un groupe armé sème la terreur dans l'intérieur du pays

Centrafrique: un groupe armé sème la terreur dans l'intérieur du pays