mis à jour le

Motion de censure contre Marzouki ,109 voix pour sauver la Tunisie !

Par Mustapha Stambouli

La motion de censure contre Marzouki, président provisoire de la République, a pu réunir un peu plus que le nombre nécessaire (73) de signataires pour permettre à l'Assemblée Constituante ( ANC ) de convoquer ce dernier afin de l'écouter sur ses dernières déclarations contre l'opposition tunisienne, en marge de sa participation au Sommet de la Ligue arabe à Doha au Qatar. En vertu de l'article 19 de la loi d'organisation provisoire des pouvoirs publics, la motion pourra être soumise au vote. Le retrait de confiance au président de la République doit être approuvé par la majorité absolue des membres de l'assemblée ( 109 voix ).

Moncef Marzouki a commis une faute très grave pour un président provisoire de la République en promettant les potences à l'opposition. Quelle mouche a piqué ce dernier pour faire usage d'un vocabulaire peu digne d'un Chef d'Etat, garant normalement du consensus national. Comment peut-on arriver à oublier sa fonction principale et se comporter comme un vulgaire homme politique aux abois ? C’est inadmissible et intolérable. Les provocations gratuites au plus haut niveau de l’Etat portent atteinte à la République et à l'unité nationale. Cette affaire gravissime « des potences » est une faute lourde, volontaire de Marzouki. Lui qui devait créer les conditions propices pour lancer un dialogue national afin de sortir le pays de son impasse politico-économique et de sa faillite financière programmée, ne fait que mettre le feu aux poudres !

Il est certain que l’opposition est quasi-unie face à ce dérapage verbal du président. Comment les indépendants et tous ceux qui se réclament de la République vont-ils se positionner par rapport à cette motion de censure ? Le peuple tunisien condamnera à jamais les abstentionnistes ! Chaque Constituant (e) doit comprendre que la Tunisie sortira plus forte que jamais si cette motion de censure arrive à obtenir 109 voix.

Notre vraie et authentique Révolution commencera à cet instant où les représentants du peuple diront «DEGAGE» à Marzouki. Autrement, les députés encourageront le président à aller plus loin dans ses dérapages verbaux et autres et tant pis pour la République !

Par Mustapha STAMBOULI le 4 avril 2013

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

censure

Internet

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

En Ouganda il y a du wifi gratuit, mais à condition d'aller sur les sites autorisés

AFP

Afrique du Sud: soupçons de censure

Afrique du Sud: soupçons de censure

WTF

Quand l'Egypte accuse le dessin animé Tom et Jerry de jouer un rôle dans les violences politiques

Quand l'Egypte accuse le dessin animé Tom et Jerry de jouer un rôle dans les violences politiques

Marzouki

AFP

Tunisie: Marzouki lance un parti face

Tunisie: Marzouki lance un parti face

AFP

Tunisie: l'ex-président Moncef Marzouki va lancer un nouveau parti

Tunisie: l'ex-président Moncef Marzouki va lancer un nouveau parti

AFP

Tunisie: l'ex-président Marzouki visé par un projet d'assassinat

Tunisie: l'ex-président Marzouki visé par un projet d'assassinat

voix

AFP

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

Ghana: le candidat de l'opposition remporte la présidentielle avec 53% des voix

AFP

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix

AFP

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix

Djibouti: le président Guelleh réélu avec 86% des voix