mis à jour le

Thiès : Idrissa Seck se réjouit de la célébration de la fête nationale - 2013-04-04 16:48:00

Le maire de la ville de Thiès, Idrissa Seck, s'est réjoui jeudi d'avoir pris part avec ses concitoyens thiessois à la célébration de l'An 53 de l'Indépendance du Sénégal, estimant cette fête perpétue un évènement capital pour la nation entière.

Agence de Presse Sénégalaise

Ses derniers articles: Décès de l’ancien basketteur Jacques Fowler - 2013-09-15 23:37:13  Cambérène pour l’évaluation de la décentralisation (porte-parole) - 2013-09-15 23:11:50  Le comité de pilotage des 100 ans de Cambérène installé, dimanche - 2013-09-15 23:03:53 

Thiès

Abdoulaye Cyprien DIEDOUM

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Sidiki Kaba envoie l'Inspection générale de l'administration de la justice

Moussa Keita

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

Yankhoba Diattara " L’Etat, en complicité avec certains Thièssois, est le principal bourreau de la ville de Thiès "

La rédaction

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...

Nécrologie : Thies perd un grand chanteur, Gora Mbaye est parti...

célébration

AFP

Gambie: célébration d'investiture et d'indépendance

Gambie: célébration d'investiture et d'indépendance

AFP

Fifa: enquête préliminaire sur la célébration d'Aurier

Fifa: enquête préliminaire sur la célébration d'Aurier

AFP

Ebola: la Sierra Leone interdit toute célébration publique pour Noël et Nouvel An

Ebola: la Sierra Leone interdit toute célébration publique pour Noël et Nouvel An

fête

AFP

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

Le Zimbabwe fête son indépendance sans Mugabe au pouvoir

AFP

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

Cameroun: une fête de la Jeunesse marquée par des violences en régions anglophones

AFP

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur

Libye: dans un centre de rétention, des migrants n’ont pas le coeur