mis à jour le

L’aéroport Tunis-Carthage encerlé

Un très important dispositif sécuritaire a été déployé ce matin du jeudi 4 avril à l’aéroport Tunis-Carthage et dans ses environs après que des sites islamistes radicaux et nahdhaouis ,au pouvoir , ont appelé sur les réseaux sociaux , à accueillir en grand nombre le recruteur des jihadites ,Abou Abdoullah Attounoussi, expulsé d'Égypte pour falsification de passeports destinés à ceux qui veulent partir tuer en Syrie. Des points de contrôle de la police ont notamment été mis en place à plusieurs centaines de mètres de l’aéroport pour empêcher les barbus islamistes  d’y accéder.

Dans le hall des arrivées, des policiers armés de fusils d’assaut et de chiens notamment patrouillaient de crainte de débordements. Les passagers ,surtout étrangers sont très inquiets devant ces barbus qui rodent et cette police prête à tirer .Vers 11H00 GMT, aucun incident n’avait eu lieu mais un homme portant la barbe a été interpellé, selon la même source. Imed ben Salah, alias cheikh Abou Abdallah Ettounsi, a été arrêté le 21 mars et expulsé d'Égypte, selon des informations de presse, pour avoir organisé un système de faux papiers pour faciliter les déplacements de combattants jihadistes. Son avion doit atterrir en début d’après-midi jeudi.

Plusieurs arrestations ont eu lieu et les opérations de contrôle continuent

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes