mis à jour le

230 000 logements seront prochainement mis en chantier

Le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme affirme avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que le scénario de 2001, avec des retards «astronomiques», ne se reproduise plus. Parallèlement à l'opération de l'actualisation des dossiers de souscription au programme location-vente, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme confirme la mise en chantier, dans les prochaines semaines, du nouveau programme de 230 000 logements. Un ambitieux programme qui fait renaître l'espoir chez les demandeurs d'avoir un jour leur logement. Le gouvernement mise, en effet, sur le succès qu'a eu cette formule lancée en 2001, pour faire face à la forte demande en la matière. Ainsi, les projets de construction des premiers logements du nouveau programme de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL), qui vise à réaliser 230 000 unités, ont été lancés fin mars dernier. Les premiers chantiers ont été ouverts dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, où le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, avait posé la première pierre pour la réalisation de 1500 logements de type location-vente. D'autres chantiers seront lancés en avril dans plusieurs wilayas, à l'instar de Annaba, Oran et de la nouvelle ville de Bouinan (Blida) dont la pose de la première pierre est prévue entre les 15 et 25 avril, selon Abdelmadjid Tebboune qui dit veiller sur les délais de réalisation fixés à 24 mois, mais qui pourraient être prolongés exceptionnellement à 30 mois. M. Tebboune affirme avoir pris toutes les mesures nécessaires pour que le scénario de 2001 ne se reproduise plus. En effet, certains chantiers de 2001 n'ont été achevés que dix années après leur lancement. Des retards considérables qui ont provoqué un énorme préjudice aux acquéreurs et à l'Etat. Le ministre a également indiqué que près de 60% des nouveaux logements AADL seront des F4 d'une superficie de 90 m2. Les logements restants seront des F3 d'une superficie de 75m2. Les nouvelles constructions de l'AADL seront réalisées suivant les normes fixées par un nouveau cahier des charges qui a introduit des prescriptions techniques pour en améliorer la qualité architecturale et urbanistique. Parallèlement à l'avancement des chantiers de réalisation, l'AADL continuera à étudier les dossiers des postulants en commençant par les anciens souscripteurs de 2001 jusqu'à 2005, qui seront les bénéficiaires prioritaires de son programme. Moins de demandes que prévu A cet effet, l'agence a entamé fin janvier dernier l'opération d'actualisation des dossiers des premiers souscripteurs. Le nombre des souscripteurs de 2001 reçus par l'AADL jusqu'à mi-mars dernier a dépassé les 13 000 demandes. Cependant, l'agence a constaté que près de 30% des souscripteurs convoqués pour la mise à jour de leurs dossiers ne se sont pas présentés à leurs rendez-vous à la fin mars 2013. «Ce taux nous laisse croire qu'au moins 30% des premiers souscripteurs du programme AADL ont pu régler leurs problèmes de logement, soit avec l'aide de l'Etat ou par d'autres moyens durant les 12 dernières années», avait souligné le directeur général de l'agence, Elias Benidir, dans une déclaration à l'APS. Cette situation a poussé l'agence à doubler le nombre des convocations pour atteindre 800 par jour, contre 400 au début de l'opération. A travers l'augmentation du taux quotidien des souscripteurs reçus, l'AADL veut accélérer l'opération de mise à jour des anciens dossiers. L'agence a, donc, commencé fin mars à convoquer un nouveau quota de souscripteurs de 2001 pour l'actualisation de leurs dossiers. Il s'agit principalement des souscripteurs ayant déposé leurs dossiers les 21, 22 et 23 août 2001. En outre, les souscripteurs qui ont déposé leurs dossiers en janvier et février 2002 sont également convoqués aux bureaux de l'agence à partir du 1er avril. Les deux opérations d'actualisation des dossiers de souscripteurs 2001 et 2002 se feront en même temps afin d'achever le traitement des dossiers avant juillet prochain, selon les explications du directeur de l'AADL. Le nombre global des souscripteurs de 2002 concernés par cette opération avoisine les 32 000 personnes, alors qu'il dépassait les 60 000 pour les souscripteurs de 2001. S'agissant des nouveaux souscripteurs, le premier responsable de l'AADL a précisé que la date de réception des nouvelles demandes de logement n'a pas encore été fixée. Il faut souligner que des centaines de milliers de demandes de logements déposées depuis des années n'ont toujours pas été satisfaites. Le ministère de l'Habitat veut ainsi jouer sur le délai de réalisation pour pouvoir répondre à cette demande qui ne cesse de croître. Dès son installation, le nouveau gouvernement de Abdelmalek Sellal a considéré le logement comme étant l'une de ses priorités.       

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires