mis à jour le

ENI-ABT : Le conseil d’administration s’est tenu le 28 Mars 2013

Le conseil d'administration de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs Abderrahmane Baba Touré (ENI-ABT) s'est tenu le 28 mars dernier, sous la présidence de Monsieur Adramane Mayanta, secrétaire général du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Monsieur Mamadou Sanata Diarra, le directeur général, et tous les Administrateurs de l'école étaient mobilisés pour la circonstance.

 Dans son discours, Monsieur Mayanta, représentant le ministre pour l'occasion, a rappelé que le système éducatif Malien a connu plusieurs mutations depuis l'indépendance en 1960. L'ENI ABT actuelle est le fruit de ces diverses mutations à travers les reformes pédagogiques, administratives et structurelles. ''De nos jours encore l'enseignement supérieur malien pour être compétitif doit s'adapter à un référentiel international en matière de formation. Il s'agit du système Licence-Master-Doctorat (LMD) approuvé par notre pays depuis le Forum sur l'Education tenu en 2008'', ajouta le Segal du département de l'ESRS. Toujours selon lui l'ENI-ABT aborde aujourd'hui un tournant très important de son évolution. En effet, dès la rentrée académique prochaine 2013-2014,  l'école va basculer dans le système Licence-Master-Doctorat. La rentrée dans ce système exige une synergie d'actions des enseignants, des étudiants, et des partenaires de l'école. ''C'est un défi majeur que l'ENI-ABT se doit de relever avec assurance et maîtrise'', dixit le Segal. Selon lui, il n y a aucun doute que l'ENI-ABT avec une telle administration saura faire face à ce challenge. Il faut rappeler qu'elle porte le nom d'un homme (Abderhamane Baba Touré) qui a rendu d'éminents services à l'Ecole malienne et à la nation, et de ce fait, elle doit continuer à être le modèle, la référence en matière de rigueur, de compétences pédagogiques et scientifiques. Notons que l'école, depuis sa création, a formé plusieurs cadres pour le continent Africain et particulièrement pour les pays de l'Afrique de l'Ouest et le Mali. Aujourd'hui, l'ENI-ABT reçoit des étudiants de plus d'une dizaine de nationalités en vue de les former, à travers deux cycles (ingénieur et technicien supérieur) pour diverses branches du génie civil, de la géodésie, de l'industrie et des mines. Monsieur Adramane Mayanta, avant de terminer, a exhorté les uns et les autres à procéder à une analyse critique des documents soumis à leur appréciation afin que sortent de la session des résolutions pertinentes pour la réussite et la pérennisation des activités de l'Ecole. En guise de derniers mots, il a exprimé ses remerciements et sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers et à tous ceux qui concourent à la réussite de l'enseignement supérieur en général, et de l'ENI-ABT en particulier. Le Directeur général de l'école et les administrateurs, heureux du discours  de Monsieur Mayanta, n'ont pu cacher leur satisfaction.

MOS/FPHA

Décanat, enseignants et étudiants dans la course contre la montre pour combler le retard...

A la faculté de médecine et d'odontostomatologie et à la faculté de pharmacie de l'université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako les cours se déroulent de façon normale. Les étudiants et les enseignants sont entrain de mettre le paquet pour rattraper le grand vide creusé par la grève des enseignants. Approché pour nos soins, le Doyen de la faculté de pharmacie, le professeur Traoré Boubacar, a tenu à nous rassurer des dispositions prises pour rattraper le retard causé par l'arrêt des cours des enseignants suite au mot d'ordre de grève illimité du syndicat. Toujours selon lui, beaucoup de stratégies seront mises en ½uvre pour atteindre cet objectif. Les informations reçues auprès du Doyen Bouba ont été confirmées par le Secrétaire général du comité AEEM en la personne de Monsieur Almamy I Koita. Par ailleurs, nous avons été informés du renouvellement de la cellule du réseau des étudiants en médecine de l'Afrique de l'Ouest (REMAO). Ce serait donc le sieur Seydou Koné, étudiant en 6ème année médecine, qui présidera à la tête de l'association. Aussi, il faut rappeler que tous les responsables de classes ont été élus et cela dans la plus grande transparence.

USJPB

Les inscriptions prises en otage par le comité AEEM mécontent...

Dans les deux facultés de Droit de l'Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, les inscriptions sont toujours prises en otage par le comité AEEM. Selon nos différentes sources, le comité AEEM ne serait pas d'accord avec l'administration universitaire sur un certain nombre de points dont le problème de la réouverture des inscriptions pour les bacheliers de juin 2011 et 2012, le traitement des cas d'irrégularité par rapport aux résultats de l'année académique 2011-2012. Etc. Pour en savoir d'avantage, nous avons approché un responsable du comité Aeem de ladite structure. ''Nous ne comprenons pas le comportement de nos autorités. Les étudiants, après le bac, doivent avoir un libre choix pour leurs formations universitaires. Pourquoi refusent t-ils que nos jeunes frères s'inscrivent dans leur faculté de choix ? Aussi, plusieurs de nos camarades ont des colonnes vides qui n'ont jamais été traités. Nous ne demandons pas l'impossible, mais nous sommes déterminés à nous battre pour nos droits'', déclara notre interlocuteur. Du côté de l'administration, le discours est plus nuancé. ''Les étudiants Maliens ne réclament jamais les choses les plus importantes, comme l'accès à l'internet, la mise à leur disposition d'une bibliothèque moderne... Mais chaque fois, ils sont là à réclamer je ne sais même plus quoi'', s'est indigné un responsable de l'administration universitaire.

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mars

AFP

Mali: arrestation d'un des organisateurs présumés de l'attentat en Côte d'Ivoire en mars 2016

Mali: arrestation d'un des organisateurs présumés de l'attentat en Côte d'Ivoire en mars 2016

AFP

Nigeria: l'aéroport d'Abuja sera fermé six semaines pour travaux en mars

Nigeria: l'aéroport d'Abuja sera fermé six semaines pour travaux en mars

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013