mis à jour le

Grève du SYNTSHA à Fada : Beaucoup ont abandonné leur poste

Suite au mot d'ordre de grève de 96h lancé par le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), le constat qui se dégage dans les formations sanitaires de Fada N'Gourma est que le mouvement est suivi dans son ensemble.

En guise de protestation à la décision du gouvernement de licencier un agent de santé précédemment en service à Séguénéga pour avoir refusé de porter assistance à une patiente, le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) à lancé un mot d'ordre de grève de 96 h, à compter du mardi 2 avril 2013. Dans les formations sanitaires de Fada N'Gourma, chef-lieu de la région de l'Est, le mouvement est apparemment bien suivi. Selon le directeur général du Centre hospitalier régional (CHR) de Fada, Eric Tougma, qui dit être sur pieds une heure avant le début de la grève, « beaucoup ont abandonné leur poste dans les unités de soins ». Selon lui, les points-clés (urgences, bloc opératoire, maternité....) du CHR fonctionnent grâce aux agents nouvellement sortis de l'école qui n'ont droit de grève pour le moment et les quelques médecins qui ont refusé d'y participer. Le DG s'attelait dans l'après midi du 2 avril à procéder à « une réquisition de personnel spécifique pour améliorer la situation ». Effectivement, dans les locaux du CHR que nous avons visités, surtout aux services des urgences, les nouveaux agents disent se constituer en équipes pour se relayer afin de pouvoir s'occuper des patients qui viennent avec des références. Ils affirment ne pas rencontrer de cas grave pour le moment. Par contre au niveau de la chirurgie, Mme Sanfo Saratout qui dit être là avec son malade depuis 37 jours a fait savoir que « depuis ce matin personne ne s'est occupé de lui, ils sont venus seulement faire un tour et repartir ».

Selon, Mady Niébé, Secrétaire général du SYNTSHA, section du Gourma, le constat est positif. « Le mouvement est bien suivi dans toutes les formations sanitaires du Gourma ; les agents qui ont droit de grève ont tous compris l'importance de ce mot d'ordre et se sont fortement impliqués et nous saluons cela », a-t-il indiqué. Selon ses dires, ces derniers ont rallié massivement le chef-lieu de la province et le terrain du CSPS N°1 a refusé du monde à l'occasion du piquet de grève qu'ils y ont tenu dans la matinée du 2 avril.

Dans les autres Centres de santé et de promotion sociale (CSPS), le constat est le même. Ce sont des locaux quasiment vides à certains endroits.

Daniel ZONGO

sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

grève

AFP

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

Nigeria: des syndicats font planer la menace d'une grève générale

AFP

Maroc: nouvelle journée de grève générale

Maroc: nouvelle journée de grève générale

AFP

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

Les avions d'Air Algérie cloués au sol par une grève

poste

AFP

Ghana: Avram Grant démissione de son poste de sélectionneur

Ghana: Avram Grant démissione de son poste de sélectionneur

AFP

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

Côte d'Ivoire: folles spéculations autour du poste de vice-président

AFP

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur

Algérie: Alain Perrin de nouveau candidat au poste de sélectionneur