mis à jour le

Le président Moncef Marzouki, Tunis, février 2013 / AFP
Le président Moncef Marzouki, Tunis, février 2013 / AFP

Le mystère de la nouvelle première dame tunisienne

Avec Leïla Trabelsi, c'était le culte de la personnalité. Tout le contraire de l'épouse de Moncef Marzouki.

A peine deux ans après le départ de Ben Ali, la Tunisie est passée du culte de la première dame, instauré par Leila Trabelsi et ses zélés thuriféraires, au culte du secret le plus absolu autour de l'état civil du président.

En effet, l'état civil de Moncef Marzouki, semble être le secret le plus gardé de la République. Un secret qui alimente les rumeurs les plus folles allant jusqu'à inventer au président des présumées aspirantes.

Lu sur Nawaat

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

Tunisie

AFP

La Tunisie peine

La Tunisie peine

AFP

Un sifflet contre le harcèlement sexuel lors d'un festival en Tunisie

Un sifflet contre le harcèlement sexuel lors d'un festival en Tunisie

AFP

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali en janvier 2011

La Tunisie depuis la chute de Ben Ali en janvier 2011

Leïla Trabelsi

Vu d'Oran

Djihadistes, horribles enfants des dictatures!

Djihadistes, horribles enfants des dictatures!

Tunisie

Ces jeunes qui regrettent Ben Ali

Ces jeunes qui regrettent Ben Ali

Tunisie

Siliana, la ville qui peut faire chuter Ennhada

Siliana, la ville qui peut faire chuter Ennhada

Moncef Marzouki

Couac

La belle bourde de Hollande en Tunisie

La belle bourde de Hollande en Tunisie

Bronca

Moncef Marzouki à Paris: des activistes crient à l'imposture

Moncef Marzouki à Paris: des activistes crient à l'imposture

Tawa fi Tunis

Un homme fort, c'est ce qu'il manque en Tunisie

Un homme fort, c'est ce qu'il manque en Tunisie