mis à jour le

Mme Dao Oumou Dembélé, présidente du Mouvement des femmes UMP et porte-parole du cadre de concertation des femmes des partis politiques. « Il faut que les femmes soient mobilisées »

Le candidat ou la candidate de son parti à l'élection présidentielle de juillet prochain, la réconciliation mondiale, la guerre contre les jihadistes...

Tels sont, entre autres, les sujets abordés par Mme  Dao Oumou Dembélé dans cette interview qu'elle a bien voulu nous accorder. Sans détour.

Quelles sont les dispositions prises par votre formation politique, à l'orée de cette présidentielle, dont le premier tour est prévu pour le 7 juillet prochain ?

Les dispositions que nous avons prises et que nous devons prendre  sont  d'abord la participation des femmes au processus électoral. Il faut que   les femmes soient mobilisées. Donc il faut  faire en sorte que le maximum  de femmes participe au processus électoral.

Y'aura-t-il une femme candidate au sein de votre parti ?

A notre niveau, il n'y aura pas de femme candidate au sein de notre parti.

Mais, il y aura des femmes qui vont se présenter à l'élection   présidentielle et nous comptons bien les soutenir.

Pourquoi, jusque-là, aucune femme n'a tenté de faire acte de candidature pour briguer la magistrature suprême dans votre parti ?

Les femmes n'ont pas assez de courage  politique. Dans les partis politiques,  on ne le signale pas assez. Mon parti n'est pas assez grand, comme on le dit. Si je me présente aux élections présidentielles,  il va falloir que je fasse  beaucoup de choses pour convaincre les membres de mon parti et tout le monde d'ailleurs par ce qu'ils  diront pourquoi moi. On a tendance à faire comme si la femme n'est autre qu'une subordonnée à l'homme. On a toujours   pensé que l'homme est le chef de famille,  raison pour laquelle les femmes  sont en train de  s'organiser pour inverser cette tendance.

Votre parti est-il prêt pour descendre dans l'arène politique en juillet prochain ?

L'UMP n'a pas besoin de présenter un candidat. Du moment que l'UMP s'est prononcé pour que  IBK porte sa candidature à la magistrature suprême de notre pays. Donc  l'UMP  soutiendra le candidat du RPM : IBK.

Selon vous, peut-on tenir les élections, présidentielles et législatives, en juillet prochain ?

Ce n'est pas évident. Parce qu'il doit y avoir une relecture des textes. A cela, il faut ajouter que les gens ne se sont pas préparés. D'abord, au nord la stabilité n'est pas retrouvée. Ensuite, Il y a le problème des refugiés qui sont toujours dans les pays voisins. Faire des élections pour que le Mali ait des institutions dites normales dans ces conditions n'est pas souhaitable. Cette guerre n'est pas finie.  Mais, si les partenaires veulent des élections, ils ont certainement leur raison.

Votre appel au peuple malien ?

Il faut que les gens s'acceptent dans la différence. Le Mali a toujours été un pays béni. Certes, Nous  traversons  des moments pénibles, mais rien n'est encore perdu. Il y a  un remède à toute chose. J'invite  les Maliens à la cohésion afin que notre pays retrouve le chemin de la paix.

Aïssata DIARRA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

femmes

AFP

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

Nigeria: attentat suicide déjoué, deux femmes tuées

AFP

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

Nigeria: trois tués et sept femmes enlevées par Boko Haram

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

UMP

Actualités

UMP : Nicolas Sarkozy revient (vraiment)

UMP : Nicolas Sarkozy revient (vraiment)

Nicolas Négoce

PSG : Le député UMP Vialatte regrette son tweet raciste

PSG : Le député UMP Vialatte regrette son tweet raciste

Reuters

Sarkozy reste l’ultra-favori des sympathisants UMP pour 2017

Sarkozy reste l’ultra-favori des sympathisants UMP pour 2017

partis

AFP

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

Haïti: deux partis revendiquent la victoire

AFP

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

Burkina: des partis pro-Compaoré forment une coalition de l'opposition pour la "réconciliation"

AFP

RDC: les sièges de deux partis d'opposition incendiés

RDC: les sièges de deux partis d'opposition incendiés