mis à jour le

Le Conseil supérieur islamique rejeté

Alors que les élus islamistes nahdhaouis ont farouchement défendu la nécessité de constitutionnaliser un Conseil supérieur islamique, prétextant la nécessité d'un « garant des droits des pratiquants » et suite à un débat houleux de la Commission des Instances Constitutionnelles, tenue le mardi 2 avril , 11 membres ont voté contre ce projet, 10 pour et une abstention.

Un vote qui a suscité la satisfaction des députés de l'opposition et qui indique que le projet est rejeté et ce conseil fantoche qui s’il a été accepté installera le 6è califat en Tunis. Finalement cette instance ne figurera pas dans le prochain brouillon de la constitution. « Bravo! »

 

islamique

AFP

La Tunisie annonce avoir tué un cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

La Tunisie annonce avoir tué un cadre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique