mis à jour le

Tunisie : des salafistes créent la panique

Plusieurs administrations publiques -dont des collèges et des lycées- ont été contraintes de fermer ce mardi dans la ville de Rouhia, au centre-ouest de la Tunisie, selon le site Babnet.net. Les fonctionnaires ont été expulsés de leurs lieux de travail par des salafistes. Ces derniers agissaient en représailles à l'arrestation le 22 mars dernier de quatre salafistes après qu'ils aient incendié une voiture administrative.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore

salafistes

AFP

Au Maroc, le come-back des salafistes

Au Maroc, le come-back des salafistes

AFP

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

AFP

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires

panique

AFP

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

Kenya: un mort, environ 150 blessés dans une panique après une explosion accidentelle

La rédaction

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

Algérie: tremblement de terre à Boumerdes

AFP

Centrafrique: tirs, panique et peur de nouveaux massacres dans Bangui

Centrafrique: tirs, panique et peur de nouveaux massacres dans Bangui