mis à jour le

Élection au Mali : ces champions de la Récré !

Ils ambitionnent de diriger ce pays en demandant la confiance du peuple lors des élections prochaines. Ils sont hommes ou femmes, méritants les uns comme les autres, avec chacun sa stratégie et ses moyens. Parmi eux, des champions de la récré, pour amuser la galère, expriment leur haine et leur goût prononcé pour la vengeance, ou simplement se faire voir comme un coq dans la basse-cour, ou ce gueulard dans la cour de la récréation.

Ahmed Sow

Ainsi donc, le  bon Dieu dans sa clémence aurait décidé de ne pas confier le Mali à eux. Inutile donc de les maudire. Comme il l'est pour ce chasseur qui toussote, tout comme ce dernier ne tuera pas de gibiers, ces champions de la récré ne monteront pas la colline de Koulouba. Pour vous permettre de gagner du temps en accomplissant votre devoir de citoyen le jour J, le journal Le Reporter par cette rubrique vous fait connaître ces champions de la récré lors des élections prochaines.

L'immense honneur revient à Dr. Ahmed Sow, d'être le premier de cette rubrique grâce à sa récente sortie politique.  Champion de la récré, s'il en est un, Ahmed n'a pas la modestie de demander pardon au peuple, en tant que «géniteur» supposé du PDES qui a transformé le Mali dans son application ; Ahmed aura bel et bien participé à la transformation du Mali, en un  cimentière ouvert, sans âme, où les vivants admirent les morts tant la pilule Pdes, prescrite par Dr. Sow,  a été amère. Tenez, ayant bâti sa fortune sur l'argent sale, Ahmed Sow demande au peuple de refuser l'argent sale. L'électorat appréciera !  Quand bien même, Docteur qu'il est, Ahmed sait bien que refuser n'est pas écrit sur l'argent encore qu'Ahmed ne fait point la différence entre l'argent sale et l'argent propre. Mais comme on est en récréation dans la cour des élections annoncées, tout est bon pour plaire aux filles. Aveuglé par la haine et l'esprit de vengeance,  voici Ahmed  Sow à la tête des Ratés têtus et dépassés 'RTD', pour peut-être solliciter la confiance du peuple. Circulez et cherchez ailleurs !  Mais ne  votez pas Ahmed Sow. Champion de la récrée, Ahmed est dans son beau rôle.  Piètre accompagnateur des vrais champions pour Koulouba, il amuse la galère. Il le faut bien. Car après tout, le Mali revient d'un traumatisme dorsal et crânien.                  Bachaki

Docteur Ahmed Sow, champion de la récré

Décor pour une conférence de presse, dédiée alors en premier lieu aux hommes de médias. Les jeunes devant pour applaudir le «faroteur» Dj Sow, ensuite les journalistes. Dr. Ahmed Sow est agité, impatient de prendre la parole pour vomir des insanités.

Courageux Ahmed, en ce temps de souffrance du peuple, de lancer une machine électorale au nom du «Rassemblement travailliste pour le développement-RDT» ; les Ratés têtus et dépassés, fulmine mon collègue journaliste, humoriste en ses heures perdues. D'un niveau très  faible, qui s'identifie à une ambiance de ces AG-AEEM, sans corps ni âme, Ahmed passe de la justification à l'accusation, mais aussi à la prédication. L'ancien ministre de l'Energie, non moins conseiller spécial du président déchu ATT, tire sur tout ce qui bouge : sa rupture avec le PDES (parti), la création de son parti, les difficultés que connaissent EDM SA.  Pour lui, les gens ne doivent pas accepter l'argent sale, lui, Ahmed, a de l'argent propre  et  demande aux Maliens de ne pas voter pour ceux qui ont pillé le pays pendant les 20 ans. On est où là ?

Dr Ahmed aveuglé par la haine et la vengeance !

Dr. Sow a la mémoire courte. Sinon, il aurait pu se rappeler : ces fonds sales qu'il a détournés à l'UE ; qu'il a usurpé le titre de géniteur du PDES (Programme de développement économique et social). Ahmed Sow a oublié que la décadence d'EDM-SA date de son passage au ministère de l'Energie. En réalité, Ahmed est plus prédateur qu'il n'a pas à parler de corruption au Mali. Combien de titres miniers dispose-t-il ? Ahmed a vite oublié qu'il a été présenté à ATT. Mieux, en quête de protecteur, Ahmed a oublié qu'il a accouru chez le capitaine Sanogo pour offrir ses services et en a profité pour livrer des secrets d'Etat et salir d'honnêtes citoyens. En revenant avec son RTD, Ahmed prouve à suffisance qu'il est un assoiffé du pouvoir. En critiquant la gestion d'ATT, Dr Sow montre qu'il n'a aucun respect pour lui et pour les autres. Il dit ne pas faire de la politique par nécessité. Il a les moyens. Milliardaire, Ahmed considère que c'est un sacrifice pour lui de faire de la politique. «Kabako» (ce n'est pas merveilleux ça) !

Suicide médiatique !

On a du mal à suivre Dr Sow quand il prédit un soulèvement populaire au Mali dans deux ans, si rien n'est fait. En mission, Ahmed estime que tenir les élections en 2013 relève de l'irresponsabilité. Et voici que le salut du Mali proviendra des trente mesures qu'Ahmed va proposer aux électeurs. Comme les vingt-une mesures qu'il avait proposées à ATT en un moment donné. En fin de compte, on s'aperçoit que Ahmed Sow a raté l'occasion de se taire et foutu en air ce que lui-même considérait comme une grande sortie politique. Un non-évènement pour un homme qui était sur son 31 pour la circonstance. Du suicide médiatique à ne pas en douter.  Ahmed a eu sa chance pour monter qu'il aime ce pays. Son passé de piètre gestionnaire l'a rattrapé, il a été contraint de démissionner. Aujourd'hui encore, Ahmed ambitionne de diriger ce pays en demandant cette fois-ci la confiance du peuple. Difficile de ne pas croire que son passé de prédateur ne le rattrape pas. Alors que veut Docteur Sow ? Rien que le syndrome de la grande gueule pendant la récré.

Ahmed, à la  tête des Ratés têtus et dépassés 'RTD' !

Les élections s'annoncent, Dr. Ahmed Sow est parmi ceux-là mêmes qui feront du surplace. Champion de la récré, s'il en est un, Ahmed  n'a pas la modestie de demander pardon au peuple, en tant que «géniteur» du PDES qui a transformé le Mali en un  cimentière ouvert, sans âme. Ayant bâti sa fortune sur de l'argent sale, Ahmed Sow demande au peuple de refuser l'argent sale. L'électorat appréciera ! Quand bien même, Docteur qu'il est, Ahmed sait bien que refuser n'est pas écrit sur l'argent encore qu'Ahmed ne puisse point faire la différence entre l'argent sale et l'argent propre. Mais comme on est en récréation, tout est bon pour plaire aux filles. Aveuglé par la haine et l'esprit de vengeance, Ahmed s'y prend mal.  Le voici donc à la tête des Ratés têtus et dépassés 'RTD' pour peut-être solliciter la confiance du peuple. Circulez, cherchez ailleurs, ne votez pas Ahmed, s'il vous plaît ! Champion de la récré, Ahmed est dans son beau rôle. Piètre accompagnateur des vrais champions pour Koulouba, il amuse la galère. Il le faut bien. Car après tout, le Mali revient d'un traumatisme  dorsal et crânien.

Bachaki

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élection

AFP

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

AFP

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Mali

AFP

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

AFP

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali