mis à jour le

Situation humanitaire dans les régions nord du Mali : Les personnes déplacées hésitent à prendre le chemin du retour

L’instabilité, les violences et les combats au nord du pays n’incitent pas les personnes déplacées à retourner chez elles. De nouveaux déplacements ont même été observés, et ces groupes viennent s’ajouter à des milliers d’autres personnes déplacées et des familles d’accueil, qui peinent à faire face à leurs besoins essentiels, en eau et nourriture. C'est ce ressort du point sur la situation humanitaire dans les régions nord du Mali effectué par le Comité International de la Croix Rouge (CICR).

Ainsi, dans un communiqué rendu public en février dernier, le CICR déclare que la réticence des déplacées au retour est essentiellement lié à un sentiment général d'insécurité  mais aussi à l'impossibilité pour ces personnes de continuer d'exercer une activité économique dans un contexte aussi instable.

Pour les personnes déplacées et les familles résidentes qui les accueillent, les conditions de vie deviennent chaque jour de plus en plus difficiles. Et les timides retours constatés début février dans la partie centrale du pays ne se sont pas généralisés.

Notons que la situation est particulièrement difficile dans le nord-est du pays.

Selon nos sources, pour répondre aux besoins urgents des personnes déplacées, le CICR et la Croix-Rouge malienne ont distribué ces derniers jours 122 tonnes de vivres (riz, huile, semoule, sel iodé) à 6 600 personnes à Tin Zaouatène, une localité de la région de Kidal, dans le nord-est du pays, à proximité de la frontière algérienne.

Comme nous l'avons souligné dans nos parutions précédentes, les déplacées vivant dans cette localité (Tin Zaouatène) vivaient dans un dénuement total avant l'arrivée du CICR.

Et aussi, afin de faciliter l’accès à l’eau potable et améliorer les conditions d’hygiène des déplacés de Tin Zaouatène, des puits et des latrines sont en cours de réhabilitation.

Par ailleurs, selon le communiqué du CICR, à Korientzé et Sendegué, dans la zone centrale de Konna, 3 240 autres personnes déplacées et résidentes ont reçu une assistance en vivres.

En outre, si les conditions de sécurité le permettent, le CICR et la Croix-Rouge malienne prévoient, dans les prochaines semaines, de distribuer une assistance alimentaire à plus de 290 000 personnes vulnérables, déplacées et résidentes, dans les régions de Mopti, de Gao et Tombouctou.

Sur le plan de l'assistance de blessés de guerre, à la suite des récents combats qui ont eu lieu dans la ville de Gao, huit blessés ont été soignés dans l’hôpital soutenu par le CICR. Dans les régions de Tombouctou et de Gao, cinq centres de santé communautaire ont été approvisionnés en médicaments qui devraient couvrir les besoins pour les trois mois à venir. Des délégués du CICR poursuivent leurs visites aux personnes arrêtées et détenues en relation avec le conflit, notamment à Bamako, Mopti, Sévaré, Gao, Tombouctou et Kidal. À l’occasion de ces visites, il a été donné aux détenus la possibilité de rétablir le contact avec leur famille. Dans certains cas, des articles d’hygiène ont également été distribués.

Enfin, en raison de l'insécurité qui entrave la circulation du personnel et du matériel, l’accès aux troupeaux pour les services vétérinaires est devenu particulièrement difficile.

 

Dieudonné Tembely

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

humanitaire

AFP

Au large de la Libye, la flottille humanitaire redoute l'hiver

Au large de la Libye, la flottille humanitaire redoute l'hiver

AFP

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

Niger: colère et compassion après l'enlèvement d'un humanitaire américain

AFP

Nigeria: l'ONU suspend son aide après une rare attaque de convoi humanitaire

Nigeria: l'ONU suspend son aide après une rare attaque de convoi humanitaire

Mali

AFP

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

Quatre ans après Serval, le Mali toujours dans la tourmente

AFP

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

-M- de retour en 2017 avec un album et une tournée au son du Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

retour

AFP

CAN: l'Egypte fête son retour par un nul et un record

CAN: l'Egypte fête son retour par un nul et un record

AFP

CAN: le grand retour de l'Egypte, c'est parti pour le Ghana

CAN: le grand retour de l'Egypte, c'est parti pour le Ghana

AFP

CAN: Zimbabwe, un retour les poches vides mais plein d'espoir

CAN: Zimbabwe, un retour les poches vides mais plein d'espoir