mis à jour le

Le droit a-t-il été dit ?

Le démantèlement en fin 2010, par la police marocaine du Camp de Gdeim Izik, à Laayoune, suite à une série de troubles émaillés de violences, avait tourné au drame. En effet, les événements avaient fait à l'époque, 11 morts et 70 blessés parmi les forces de l'ordre et quatre blessés parmi les civils. D'importants dégâts matériels et dommages à des biens publics et privés ont également été enregistrés. Les 25 accusés (dont un, en fuite) poursuivis dans cette affaire, viennent de passer devant le tribunal (...) - Politique

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

droit

AFP

Maroc: les projets de loi sur la langue berbère et le droit de grève adoptés

Maroc: les projets de loi sur la langue berbère et le droit de grève adoptés

AFP

Burkina: un ex-bras droit de Compaoré élu président du nouveau parlement

Burkina: un ex-bras droit de Compaoré élu président du nouveau parlement

AFP

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné

été

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

AFP

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

AFP

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun

CAN-2017: pour Joseph-Antoine Bell, le tirage "n'a jamais été aussi bon" pour le Cameroun