mis à jour le

Mairie de Tenkodogo : Harouna Ouélogo est venu « travailler »

Tenkodogo (Vieille cité, en langue mooré) fait peau neuve. Surtout en ce qui concerne ses autorités municipales. Renouvelé à plus de 95%, le conseil municipal de Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, a été officiellement installé le samedi 30 mars 2013. Harouna Ouélogo est le nouveau maire de cette commune urbaine.

La cérémonie d'installation du maire de Tenkodogo a drainé un beau monde. Des fils de la province, amis et parents de Harouna Ouélogo n'ont pas voulu se faire conter l'évènement. Surtout les bonzes du parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont tenu à être présents. La cérémonie officiée par le Haut-Commissaire de la province du Boulgou, Anatole Yabré, a été placée sous le parrainage de Alain Bédouma Yoda, ancien ministre des Affaires étrangères, actuellement député à l'Assemblée nationale et magnat du CDP dans la région du Centre-Est.

Lutter contre les clivages ethniques

Berceau des mossis, Tenkodogo semble être dépassé par ses multiples problèmes sociaux (clanisme voir même ethnicisme) et de développement comme le manque d'eau potable dans certaines localités et les coupures intempestives d'eau dans la commune. Bien renseigné sur cette souffrance de la population, le représentant des ressortissants de Tenkodogo à Ouagadougou, Boureima Balima, un autre poids lourd du parti dans la région, a interpellé le maire sur cette situation. « C'est seulement en travaillant à bannir le clanisme et à unir les fils et filles de Tenkodogo que vous réussirez votre mission. En attendant toute autre grande action de votre mandat, je vous interpelle déjà sur la nécessité de rechercher une solution adéquate à la coupure intempestive de l'eau dans la commune », a-t-il indiqué.

En recevant l'écharpe de maire, M. Ouélogo a invité toute la population à placer au c½ur de ses préoccupations quotidiennes la question essentielle de l'unité, sans laquelle aucun développement durable ne peut être bâti.

Ravitailler continuellement Tenkodogo en eau potable

Il a en outre remercié son prédécesseur pour le travail déjà accompli. « Soyez rassuré que la nouvelle équipe et moi sommes là pour ajouter de la pierre à la pierre », a-t-il indiqué. Elu sous les couleurs du CDP, Harouna Ouélogo a tenu à clarifier sa manière de diriger Tenkodogo. « Depuis le 18 mars 2013, date de ma prise de service, je suis le maire de tous les habitants de la commune urbaine de Tenkodogo. Au-delà des sensibilités de chacun, des convictions personnelles et des intérêts particuliers des uns et des autres, nous nous devons d'½uvrer dans le sens de l'intérêt général et du bien », a souligné le nouvel édile de Tenkodogo.

Pour réussir la mission qui lui est confiée, Harouna Ouélogo a choisi d'axer son action sur 5 points essentiels tout en promettant d'initier un projet qui permettra de ravitailler la ville de Tenkodogo en eau potable. De la promotion des plateformes économiques et la création d'activités génératrices de richesses et d'emplois à la promotion du secteur social et la multiplication des activités sportives en passant par la modernisation de l'agriculture, de l'élevage et la protection de l'environnement, le renforcement des structures de santé, de l'hydraulique et de l'assainissement, le programme du maire prend en compte tous les secteurs d'activités et de vie de la population de Tenkodogo.

Un programme que soutient le parrain de la cérémonie, Alain Bédouma Yoda. « Je puis vous assurer ici de mon soutien. Je le fais pour trois raisons : vous êtes humble, un militant convaincu et vous faites montre d'une grande disponibilité », a indiqué Alain Yoda avant d'appeler son filleul à rester « loyal au parti (NDLR, le CDP) ». « Si vous restez loyal au parti, vous bénéficierez du soutien du parti ainsi que de celui des militants », a-t-il ajouté.

Qui est Harouna Ouélogo ?

Né le 4 avril 1952 à Bouaflé en Côte d'Ivoire, Harouna Ouélogo est un expert géomètre. Le CEPE en poche, il obtient en 1975, le Brevet d'études du premier cycle (BEPC) en étant régulièrement inscrit au Lycée technique de Ouagadougou (LTO). Le BAC en 1979, il s'envole pour Dakar, au Sénégal où il intègre l'Ecole nationale supérieure universitaire de technologie de Dakar. En 1981, il décroche le DUT option géomètre topographe. De retour au pays, il est intégré à la Fonction publique et affecté à la Direction de la Topographie et du Cadastre. Il occupera des postes de responsabilité avant de prendre une retraite anticipée en 2011 et créer son cabinet de géomètre expert et consultant sur les questions foncières. Depuis 2012, il est membre du Conseil économique et social (CES) au titre du secteur du bâtiment, des travaux publics et de l'urbanisme. Elu maire de Tenkodogo, il est aussi membre du bureau national de l'Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF). Chevalier de l'ordre national, il est marié et père de deux enfants. C'est désormais sur cet homme que la population fonde ses espoirs pour mieux gérer la commune.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes