mis à jour le

Taxe sur le sable<br>Les professionnels rejettent la procédure

Points: 
La tutelle exige des copies des factures, or la loi ne parle que de déclarations sur les extractions
Pour les opérateurs, la démarche actuelle compromet la confidentialité des transactions

La nouvelle taxe sur le sable continue de susciter des remous! Les exploitants de carrières rejettent la démarche appliquée jusqu’à l’heure dans la déclaration mensuelle. Prévue par la loi de Finances 2013, la mise en œuvre de ladite taxe avait déjà enregistré un retard, en raison du flou qui entourait la procédure. Les professionnels ne savaient pas à quelle administration il fallait s’adresser.

Légende Image: 

Les pilleurs de sable ont profité de l’instauration d’une taxe pour augmenter leur marge bénéficiaire de 85 DH. Soit l’équivalent de ladite taxe

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources