mis à jour le

Hollande au Maroc : colère chez les supporters du Raja Casablanca

François Hollande n'a pas encore foulé le sol marocain qu'il doit déjà faire face à une vague de protestation plutôt originale. Attendu du 3 au 4 avril pour une visite d'Etat, le président français essuie des centaines de reproches de la part des supporters du Raja Casablanca. Une colères des Rajaouis qui a explosé depuis l'annonce de la délocalisation de la demi-finale de la Coupe de l'UAFA, c'est à dire la Ligue des Champions des pays arabes, face à Al-Arabi du Koweït. Pour des raisons de sécurité, cette rencontre initialement prévue au stade de Casablanca, antre des Verts et Blanc, a été déplacée à El Jadida. Une ville à plus d'une heure de (...)

> Lire la suite

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Hollande

AFP

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

La présence militaire française au Mali: "ce sera long" prévient Hollande

AFP

A Bamako, les adieux réciproques de Hollande et de l'Afrique

A Bamako, les adieux réciproques de Hollande et de l'Afrique

AFP

Hollande et l'Afrique: des guerres et la fin d'une certaine Françafrique

Hollande et l'Afrique: des guerres et la fin d'une certaine Françafrique

Maroc

AFP

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

AFP

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

AFP

Le Maroc

Le Maroc

colère

AFP

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

Tunisie: journée de colère étudiante après des violences policières

AFP

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

A Tanta, chaos et colère après l'attentat contre une église copte

AFP

Côte d'Ivoire: le gouvernement veut enrayer la colère des soldats

Côte d'Ivoire: le gouvernement veut enrayer la colère des soldats