mis à jour le

elyana, by -syauqee- via Flickr CC
elyana, by -syauqee- via Flickr CC

La France se voile la face

En France, l'interdiction du voile intégral est entrée en application lundi 11 avril 2011. L'argument sécuritaire est certes légitime, mais vu d'Alger, le débat n'est pas là où il devrait être.

Rue Didouche, principale avenue du centre-ville d'Alger. Au milieu des cafés et restaurants chics, des bars, des magasins de sous-vêtements féminins et d'enseignes internationales comme Adidas, Zara, Mango ou Jenifer, une boutique a trouvé sa place: Islamic Wear Fashion. L'enseigne est en anglais, signe d'une démarcation totale avec la langue française, jugée complètement out en terme de branchitude. Car la boutique est branchée; des femmes habillées à la mode entrent et sortent, à la recherche du foulard le plus in ou de la tenue «islamique» la plus style (avec un «ay», prononcé à l'anglaise). Nous ne sommes plus au temps du rigorisme et de l'obligation du voile; nombreuses sont les femmes qui revendiquent un «islam branché» en dehors de la contrainte. Rien à voir avec les années 80, où, pendant que les Occidentaux inventaient l'écran total pour protéger leur peau nue des rayons ultraviolets, les Orientaux mettaient au point le voile intégral, officiellement pour parer les rayons ardents de la concupiscence masculine.

Mais pourquoi? Le voile intégral ne fait pas partie de la tradition musulmane: celle-ci recommande «ihtadjibou nissa'akoum», qui se traduit au sens large par «protégez vos femmes». Au sens strict, il s'agit de «voilez vos femmes», d'où ce petit fichu sur la tête, à l'origine pour masquer les cheveux, comme dans la Bible ou la Torah, et qui existe aussi bien chez les vieilles Lapones que chez les les Indiennes. Évidemment, intégrisme et rigorisme montants, les musulmans en font toujours trop.

Du fichu, devenu mal fichu, ils sont passés au voile qui recouvre le visage, puis au voile intégral, qui recouvre tout. D'un cheveu à masquer, ils sont passés du bout de peau à cacher —même si la burqa pour les Afghanes existait bien avant l'arrivée de l'islam sur leurs terres. Tout s'est compliqué. Le voile est devenu un symbole identitaire en réaction à l'hégémonie occidentale sur l'Histoire et sa fin prédite, tout comme la casquette à l'envers est ailleurs le symbole d'une jeunesse en révolte molle contre l'establishment en costume-cravate. Dans les pays occidentaux à forte minorité musulmane, c'est devenu une forme d'autodéfense, un moyen de se masquer des statistiques et du regard de l'Etat, et une provocation ultime pour ne pas entrer dans le cadre étroit de la république. Le voile intégral recouvre tout —la misère, le sexe, la complexité identitaire, la morale et l'esthétique— d'où cette définition amusante colportée à Alger:

«Le voile est un morceau d'étoffe destiné à se protéger des regards, des intempéries et de la technologie.»

La France des faux-débats

Pourquoi interdire le voile intégral? Certains y voient un problème de sécurité, mais dans l'esprit des Lumières cher à la France, c'est surtout une pratique obscurantiste qui masque une autre réalité et un affrontement feutré. Le sombre contre le clair, l'invisible contre le visible, le noir contre le blanc. Derrière ce voile, il y a pour les Français ce sentiment que le musulman et sa femme sont restés en dehors du progrès et que pour y arriver, il faut les déshabiller.  Ce qui pose à la base un problème de volonté: on n'oblige pas quelqu'un(e) à se dévoiler contre son gré. Pourtant, de célèbres ulémas (législateurs de la religion) très écoutés dans le monde musulman se sont ouvertement prononcés contre le voile intégral. Il n'y a donc pas de problème à priori pour les musulmans, en dehors de cette rigidité réactive des camps adverses.

Si le musulman est connu pour son obstination, l'UMP a la réputation de s'attaquer à de faux problèmes et d'utiliser la peur à des fins électorales. Reste une vérité pour le Français moyen: le voile intégral inspire réellement de la crainte, tout comme le masque de Zorro fait peur au sergent Garcia. Qui se cache derrière le masque de Zorro? La réponse semble évidente; c'est Zorro lui-même, tout simplement. Mais reporté au voile intégral, on peut comprendre cette gêne des Français pour ce qui n'est pas clair, lui qui préfère un punk qui chante sa foi à la guitare saturée, ou, beaucoup plus tendance, la transparence à tous les étages —impers, parapluies ou t-shirts, briquets, téléphones, immeubles ou encore moteurs transparents. L'islam, lui, recule vers l'opacité, alors que tout tend vers cette transparence —sauf les budgets de l'UMP ou les arrière-pensées d'un débat en France sur la laïcité. La France? Il y a autant de musulmans en Angleterre, mais ce genre de débat sur le voile semble impensable. Il est probablement ailleurs, comme l'a souligné le dessinateur espagnol d'El Paí s, Roto: «La chirurgie esthétique est la burqa de l'Occident.» C'est plus cher, mais le but est pratiquement le même.

Moutahadjiba contre moutabarridja

Tout comme ils aiment mettre leurs femmes derrières des barreaux vestimentaires, les musulmans aiment mettre des mots derrière les attitudes et trancher dans la simplicité. Ils ont ainsi divisé le monde féminin en deux, moutahadjiba et moutabarridja. La première est la femme voilée, censément pieuse et asexuée avant le mariage légal; la seconde la femme non voilée, le terme étant l'inverse d'une tradition orientale de la femme belle, cachée et mystérieuse, dérivé du tabarroudj, littéralement «se parer, dévoiler ses charmes». Les nuances sont pourtant là et tout le monde le sait; de nombreuses prostituées professionnelles mettent le voile avant et après, ou, à l'inverse, des moutabarridjates restent vierges jusqu'au mariage. Pour la société, l'essentiel est de faire semblant en masquant les réalités, tout comme la perruque ringarde de juges français ne les avait pas mis à l'abri de la corruption moderne.

Devant la boutique d'Alger-centre qui vend de la tenue musulmane chic et branchée, on ne se pose plus la question du voile ou pas, de la politisation de la religion ou de la laïcité, mais on s'intéresse  d'ordre sécuritaire. Le voile intégral est la seule arme contre les caméras de surveillance et les satellites espions. Des terroristes l'ont souvent utilisé pour passer inaperçus, même si, à l'inverse, il comporte quelques bienfaits. Du côté de la morale, le voile a permis aux femmes de voyager, aux parents de laisser leurs filles aller étudier dans d'autres villes, sous couvert de ce morceau d'étoffe censé les protéger. Le voile intégral, lui, sert souvent aux jeunes couples qui ne peuvent aller ailleurs à entrer dans les hammams, côté femmes, à se prendre une cabine et copuler à l'abri des regards. Intégralement.

Chawki Amari

 

A lire aussi:

De l’identité à l’islam, les étranges débats français

Porter l’étoile verte? Et puis quoi encore!

Quand la France flirte avec l'islamophobie

Chawki Amari

Journaliste et écrivain algérien, chroniqueur du quotidien El Watan. Il a publié de nombreux ouvrages, notamment Nationale 1.

Ses derniers articles: L'effroyable tragédie du FLN  Cinq parallèles entre le Mali et l'Afghanistan  Bigeard, le tortionnaire vu comme un résistant 

France

AFP

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

AFP

RDC: la France suspend les adoptions

RDC: la France suspend les adoptions

AFP

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire

islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

terrorisme

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»

«Un seul terroriste a tué 38 personnes à Sousse, un seul en a tué 84 à Nice»

musulmans

AFP

Mali: les mausolées de saints musulmans

Mali: les mausolées de saints musulmans

AFP

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

Nigeria: polémique sur les subventions aux pèlerins musulmans

AFP

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats