mis à jour le

Stationnement urbain : Pourrir la vie aux Casaouis !

Casablanca est une ville essentielle pour l'économie nationale. C'est dans cette métropole que se concentre la majorité des activités créatrices de richesses et d'emplois. Mais c'est aussi une ville invivable où chaque jour se transforme en galère pour qui veut y circuler, garer son véhicule, vaquer à ses obligations professionnelles.

Les parkings, en surface ou souterrains, sont rarissimes, encombrés, complets dès les premières heures de la journée. Les zones de parcmètres insuffisantes et très souvent mal placées.

Les responsables, élus ou autorités, n'ont pas de politique précise en la matière et le Casablancais apprend tous les jours à jouer à cache-cache avec les voitures-grues de la police, quand il ne perd pas de précieuses heures à tourner infructueusement dans les rues et sur les boulevards à la recherche d'un emplacement miracle…

Tout cela est bien connu de nos concitoyens, mais il existe des situations proprement inacceptables, comme par exemple des emplacements idéaux pour des stationnements injustement prohibés du fait de plaques d'interdiction apposées sans intelligence, ni logique.

Ainsi, pour ne prendre qu'un exemple qu'on pourrait décliner à l'infini en se promenant dans la métropole économique, le Boulevard Zerktouni, axe central de circulation, où se trouvent des centaines d'immeubles de bureaux.

Zerktouni

Sur la partie finale de ce boulevard, sur le côté droit en allant vers l'Océan atlantique et notamment après le carrefour avec le Boulevard Ziraoui, les «autorités» ont fait placer depuis plusieurs années des interdictions de stationner qui n'obéissent à aucune logique. Il ne s'agit pas d'une zone résidentielle, mais d'un quartier qui fait partie du fameux « Triangle d'Or » où se concentre nombre d'activités de services.

Comme le montrent les photos prises sur cette zone, des centaines de mètres de trottoirs sont interdites au stationnement, sans aucune raison, sinon que de pourrir la vie aux Casablancais qui travaillent !

Quelle est donc la logique qui préside à de telles prises de décisions, qui sont donc ces responsables qui ne peuvent comprendre qu'il s'agit là d'une mesure totalement déplacée ? Pourquoi ne pas y prévoir des parcmètres avec cartes d'abonnements pour les riverains et les habitués, faute de laisser le principe de gratuité agir, ce qui permettrait à quelques malheureux gardiens de « photographier un morceau de pain » chaque jour ?

L'incohérence, voilà sans doute la seule explication plausible à tout cela…

 

Fahd YATA 

moustache7

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

stationnement

Actualités

Plan de stationnement les 4 et 5 juillet pendant la visite de François Hollande en Tunisie

Plan de stationnement les 4 et 5 juillet pendant la visite de François Hollande en Tunisie

group promo consulting

Visite de Obama-Arrêté préfectoral interdisant le stationnement et la circulation de véhicules sur certains axes

Visite de Obama-Arrêté préfectoral interdisant le stationnement et la circulation de véhicules sur certains axes

LNT

Stationnement urbain : Pourrir la vie aux Casaouis !

Stationnement urbain : Pourrir la vie aux Casaouis !

urbain

AFP

Des micro-jardins

Des micro-jardins

AFP

Le spleen de la révolution égyptienne, dans une biennale d'art urbain en Allemagne

Le spleen de la révolution égyptienne, dans une biennale d'art urbain en Allemagne

LNT

Périmètre urbain national : Encore un lourd bilan macabre hebdomadaire

Périmètre urbain national : Encore un lourd bilan macabre hebdomadaire